Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#précarité

Social

La Maison Source. Des gestes et des mots pour accompagner les parentalités fragilisées

Deux bassins de vie en province du Luxembourg. Deux lieux pour se ressourcer : une maison à Barvaux et un appartement à Bastogne. Entre les murs de La Maison Source, une équipe de professionnelles de la petite enfance accompagne des jeunes parents issus de milieux précarisés dans les activités du quotidien avec leurs enfants. Chaque année, une soixantaine de familles passent le pas de la porte. Elles atterrissent ici via des services sociaux et de la santé de la région : CPAS, ONE…

La Maison Source leur propose alors un accompagnement individuel ou collectif. La formule varie selon les besoins et les envies. Les séances collectives s’étalent sur la journée et réunissent 3 à 6 parents accompagnés de leur enfant. «En collectif, les mamans discutent, s’entraident, amènent des idées, deviennent amies, développent leur réseau…, explique Marie Spoden, initiatrice et coordinatrice de La Maison Source. Pour certaines familles, l’individuel convient mieux, c’est au cas par cas.» En cette période de Covid et de confinement, l’option «séance individuelle» est de rigueur et le temps passé sur place est, par conséquent, écourté. «On a dû s’organiser autrement, tout en veillant à ce que les mamans continuent à être régulières, poursuit la coordinatrice. C’est important, cette régularité. Six mois dans la vie d’un enfant, c’est beaucoup pour le bien grandir.»

Céline Teret 29-12-2020
Petite enfance / Jeunesse

Bébé Bus, une affaire qui roule

Concept unique en Belgique, le Bébé Bus est une halte-accueil itinérante. Sept Bébé Bus sillonnent la province de Namur. Cette halte-accueil est conçue principalement pour les publics plus fragiles qui n’ont que peu d’accès aux milieux de garde traditionnels.

Pierre Jassogne 16-12-2020
Culture

Quand la culture crève la dalle

C’est grâce à l’initiative citoyenne de Pauline Duclaud-Lacoste que Feed the Culture, une épicerie solidaire destinée aux travailleurs de l’industrie culturelle et événementielle, a pu voir le jour le 6 juin 2020. Chargée de la politique culturelle à la Ville de Bruxelles, cette dynamique trentenaire, consacre tous ses samedis à distribuer des colis gratuits – dans un monde bousculé par le virus du Covid – pour nourrir celles et ceux du secteur qui galèrent. Après 26 distributions, Alter Échos s’est entretenu avec Pauline Duclaud-Lacoste pour comprendre comment on en est arrivé là.

08-12-2020
Justice

Droits sans toit, pour une justice accessible aux plus démunis

Au cœur de la gare Centrale, la permanence d’aide juridique Droits sans toit accueille les personnes précarisées, parfois accompagnées de travailleurs de rue. L’équipe d’avocats propose gratuitement du premier conseil. Pour rendre visibles des droits souvent ignorés et retisser les liens rompus entre justice et grande pauvreté.

Social

Précarité menstruelle : quand l’intimité féminine a un prix

En juillet 2018, la Chambre a approuvé un projet de loi faisant passer la TVA sur les tampons, les serviettes hygiéniques, les protège-slips et les coupes menstruelles de 21 % à 6 %. Un premier pas vers une gratuité des produits [...]

Social

Toutes les informations pour (un peu) mieux survivre à Bruxelles

Vous êtes sans-abri et vous voulez manger ce midi ? Vous cherchez des toilettes accessibles en ville ? Vous être une personne précarisée et avez besoin d’un accompagnement social pour trouver un travail ? Mais vous ne savez pas où aller pour [...]

20-03-2019
Olivier Papegnies
L'image

Les petites sœurs des pauvres

Les petites sœurs des pauvres Bruxelles a des intérieurs dont on imagine peu l’existence. Au cœur des Marolles, la large porte du 266, rue Haute ne laisse pas entrevoir l’univers dont elle est le seuil. Cette photo fait partie [...]

Sommaire Alter Echos

Logement : le privé a la clef, les pauvres à la porte

Les pouvoirs publics sont-ils à la botte des investisseurs privés au point de leur déléguer toute la production de logements dans les grandes villes ? Stéphan Sonneville (société Atenor) le reconnaît : l’idée d’un quota de logements sociaux au sein de [...]

Economie

Le champignon de la fin du monde

Le matsutake, dont le « parfum évoque la tristesse perceptible après un été fécond, mais signale aussi l’intensité aiguë et la sensibilité accrue de l’automne », est ce champignon sauvage si apprécié des gourmets japonais. Le matsutake, Anna Lowenhaupt Tsing, anthropologue [...]

Logement

Thaïs : se loger pour se reconstruire

« Il était écrit que Thaïs s’adressait prioritairement à des prostitué(e)s et toxicomanes mais on était dans l’urgence et j’avais lu qu’on pourrait être hébergé en tant couple. Alors, on a essayé. On a vu l’appartement. Avec des meubles. On n’en [...]

29-12-2017
Social

Thaïs : se loger pour se reconstruire

À Liège, Thaïs accueille tout le monde: couples, familles, sans-papiers, sans-abri, toxicomanes ou anciennes prostituées, tous ceux qui vivent de graves problèmes de logement. Mais l’association donne surtout les clés pour tenter de sortir de la grande précarité. [...]

Martine Vandemeulebroucke 22-12-2017
Social

Des allocations familiales contre la précarité des enfants… et des femmes

Pour des raisons historiques, le droit aux allocations familiales est ouvert par le père, tandis qu’elles sont versées à la mère, le bénéficiaire final étant l’enfant. Cet étrange triangle construit sur la base d’une vision traditionnelle de la famille doit-il aujourd’hui être remis en cause?