Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Photomaton

Quand le télétravail creuse les inégalités sociales

Depuis la crise sanitaire, la pratique du travail à domicile a augmenté de 15% en Belgique. Mais surtout, elle s’est intensifiée parmi ceux qui le pratiquaient déjà. Notamment à Bruxelles. La capitale figure ainsi parmi les régions en Europe où l’on travaille le plus de chez soi. Pierre-François Wilmotte, expert au sein de l’IBSA en géographie économique, et Constance Uyttebrouck, chercheuse à l’Institut de recherche socio-économique au Luxembourg, détaillent les enjeux sociaux de cette intensification du travail à domicile.

L’autisme au féminin : où sont les femmes ?

Depuis les premières études sur le trouble, l’autisme est considéré comme un trouble majoritairement masculin avec une prévalence d’une fille pour quatre garçons.
Avec l’avancée de la recherche sur l’autisme au féminin, les chercheuses Marielle Weyland et Marie Belenger interrogent ces chiffres en statuant sur de possibles biais de genre au sein de la prise en charge et du diagnostic de ce trouble.

Mathilde Rigaud 20-03-2024 Alter Échos n° 516

Travail social: faire place à l’empathie face aux migrants

Mettre par écrit des clés de compréhension des différentes dimensions de l’accompagnement psychosocial de personnes migrantes, tel est l’objectif de De l’exil à l’avenir. Cet ouvrage prend place dans un projet plus vaste, lancé en 2018 par la Fédération des CPAS, qui offre des outils aux travailleurs sociaux en charge de cet accompagnement, en y associant le CRéSaM (Centre de référence en santé mentale) et le CeRAIC (Centre régional d’intégration de la région du Centre). Rencontre avec Claire Bivort, responsable de projet au CRéSaM, et Emmanuel Bury, responsable de projet au CeRAIC.

(c) Flickr by jdlasica

«Elon Musk est une sorte de reformulation trumpiste de l’entrepreneur héroïque»

De Steve Jobs à Elon Musk, notre imaginaire collectif est rempli de figures d’entrepreneurs célèbres. Des «self-made men», à même d’amener l’humanité vers un horizon meilleur par leur créativité et leur innovation. Dans «Le mythe de l’entrepreneur» (La Découverte, 2023), Anthony Galluzzo s’attelle à la déconstruction de cette figure et, avec elle, à celle du narratif capitaliste et méritocratique qui l’accompagne.

«La reconnaissance économique du travail domestique est restée un trou noir dans le débat politique»

Féministe marxiste italienne, Leopoldina Fortunati publie en 1981 L’Arcane de la reproduction, dans lequel elle repense le marxisme à l’aune du féminisme, en faisant du travail domestique des femmes un objet de lutte à part entière. Son ouvrage est paru en français en 2022. De passage en Belgique, Alter Échos est allé à la rencontre de cette figure importante du féminisme.

Anne Marchand D.R.

Anne Marchand : «Toute la santé publique est organisée autour des comportements ‘individuels’ »

Le travail, ce n’est pas seulement la santé. Dans «Mourir de son travail aujourd’hui» (Éditions de l’Atelier, 2022), la sociologue et historienne française Anne Marchand, chercheuse associée au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, a enquêté sur les cancers professionnels, première cause de décès par le travail en Europe.

Pierre Pestieau: «Vivre heureux longtemps est aussi une question de responsabilité collective»

Les pauvres meurent plus tôt, et souffrent davantage en fin de vie. Même la mort ne nous fauche pas sur un pied d’égalité. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est peut-être pas une fatalité. Pour vivre vieux et mieux, l’économiste Pierre Pestieau nous invite à réfléchir à la gestion collective de nos (bonnes) santés, au travers de son dernier essai coécrit avec Xavier Flawinne: «Vivre heureux longtemps. Combien ça coûte?»

Louise Canu 26-06-2023 Alter Échos n° 511

Les questions de genre, angle mort du travail social ?

Psychologue clinicienne, Audrey Heine enseigne la psychologie sociale et interculturelle à l’Université libre de Bruxelles (ULB). Elle a codirigé deux récents ouvrages collectifs portant sur les pratiques interculturelles féministes. Pour valoriser les pratiques de terrain à la croisée des enjeux interculturels et de genre, ces travaux rendent visibles les récits, difficultés et ressources, des femmes migrantes à travers la voix et le regard des professionnelles du secteur social-santé qui les accompagnent.

Olivier Hamant: « Il faut embrasser la lenteur, les incohérences et l’hétérogénéité »

Dans un monde où l’incertitude domine et où les écosystèmes autant que les humains s’épuisent, le biologiste Olivier Hamant appelle à basculer de la voie, étroite et rigide, de la performance, vers celle, plus large et plus riche, de la robustesse – à savoir la capacité à maintenir un système stable malgré les fluctuations.

Les gilets jaunes, des «orphelins» de la démocratie

Fin 2018, le mouvement des gilets jaunes apparaît en France. Très vite, la mobilisation s’étend à la Wallonie et à Bruxelles. Dans Sur le terrain avec les gilets jaunes, Anne Dufresne et Corinne Gobin reviennent avec d’autres sur ce soulèvement populaire sans précédent.

Fractures numériques : ne pas savoir utiliser Internet exclut de la société

46% des Belges sont en situation de vulnérabilité numérique. C’est l’un des constats qui ressort du Baromètre de l’inclusion numérique publié par la Fondation Roi Baudouin. Laura Faure, chercheuse à l’UCL qui a participé à cette étude, nous explique l’importance de parler des inégalités numériques.

Sarah Schulman: «ACT UP a réussi à concilier l’utopie et les réformes»

Avec Let The Record Show. A Political History of ACT UP New York, 1987-1993 (Farrar, Straus and Giroux, 2021; non encore traduit en français), Sarah Schulman, romancière, essayiste et militante féministe américaine qui fut membre d’ACT UP, retrace l’histoire de cette coalition engagée avec intelligence et fureur dans la lutte contre le sida, qui a non seulement sauvé des vies mais aussi changé celle des membres qui s’y sont investis.