Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

La formation et l’insertion socioprofessionnelle font mauvais genre

C’est un phénomène presque immuable: certains secteurs de formation ou de l’insertion socioprofessionnelle sont fortement genrés. Difficile de trouver une femme en formation dans le secteur de la construction… Une situation sans espoir?

« Je pense qu’on ne mesure pas encore les effets de la crise »

Très sollicitée depuis le début de la crise du Covid-19 à cause de son portefeuille «santé», la ministre wallonne Christie Morreale (PS) a pris un peu de temps pour évoquer d’autres enjeux, un peu oubliés depuis 18 mois, comme l’emploi et la formation.

Un travail toujours plus individuel

À la base, le télétravail est volontaire et réversible, mais avec le Covid, et les confinements successifs, il est parti pour durer. S’il concernait près de 15% de salariés avant la crise, plus de la moitié des employés pourraient continuer à travailler en partie à domicile et beaucoup d’entreprises n’y sont plus opposées. Même si après plusieurs mois de télétravail à temps plein, le modèle a montré ses limites, avec des travailleurs toujours plus débordés… Dans son film, A distance, le réalisateur Michel Steyaert se penche sur les aspects précis du télétravail. 

07-06-2021

Télétravail : les nouveaux « Temps modernes » ?

À la base, le télétravail est volontaire et réversible, mais avec le Covid, et les confinements successifs, il est parti pour durer. S’il concernait près de 15% de salariés avant la crise, plus de la moitié des employés pourraient continuer à travailler en partie à domicile et beaucoup d’entreprises n’y sont plus opposées. Même si après plusieurs mois de télétravail à temps plein, le modèle a montré ses limites, avec des travailleurs toujours plus débordés…

Les étudiants jobistes n’auront pas accès au chômage temporaire

En mai 2020, un projet de loi était déposé par le PS à la Chambre. Son but? Admettre au régime du chômage temporaire les étudiants ayant perdu leur job à la suite de la crise du Covid-19. Pourtant, le texte a fini par être retiré du travail en commission des Affaires sociales et de l’Emploi. En toute discrétion.

Indépendants et petites entreprises, sauve qui peut !

Depuis une année, maintenant, la crise du coronavirus affecte le monde entrepreneurial, et de nombreux acteurs, notamment dans le secteur de l’horeca, du tourisme ou encore de l’événementiel, sont particulièrement touchés. Beaucoup d’indépendants et de petites entreprises ne disposent pas forcément d’un conseil juridique ou d’un expert fiscal pour les aider. Les institutions bruxelloises et wallonnes offrent une information et un encadrement. Tour d’horizon de la situation et des aides existantes.

14-04-2021

La complainte des jeunes travailleurs perdus

Qu’ils soient étudiants où fraîchement arrivés sur le marché de l’emploi, les jeunes travailleurs partagent une caractéristique: les victimes principales de la crise du Covid-19 en matière d’emploi, ce sont eux…

Sous le taux de chômage, des situations inquiétantes

Sans surprise, la crise du Covid-19 a eu pour effet de faire repartir le taux de chômage à la hausse. Une augmentation raisonnée grâce aux mesures de soutien à l’économie mais qui pourrait bien devenir plus forte dans les mois à venir. Pour le moment, la crise a bel et bien touché les populations les plus précaires, qui tombent de plus en plus dans le non-recours au droit.

Des indépendants en période d’incubation

Imaginée à la fois comme une protection et un accompagnement de l’indépendant au début de son activité, l’incubation de nouveaux projets économiques a rarement eu autant de sens qu’en ces temps de crise. Le secteur observe même une légère augmentation du nombre de porteurs de projet. En Wallonie comme à Bruxelles.

L’emploi toujours plus au rabais des travailleurs sans papiers

La crise sanitaire n’a pas épargné des travailleurs sans papiers déjà précaires. Ils ont été obligés d’arrêter de travailler ou d’accepter des emplois dans des conditions qui se sont dégradées, au risque de subir des situations d’exploitation plus sévères qu’auparavant.

Travail, famille… Inégalités

Le rapport au travail des femmes reste largement dominé par leur appartenance sociale, leur statut socioprofessionnel, les contraintes familiales et les exigences du marché. Un cocktail qui peut s’avérer, sur l’autel de l’employabilité, particulièrement violent. Les politiques en matière d’emploi restent en effet foncièrement paternalistes, renforcent les rôles traditionnels et amputent les revenus des femmes.

SOFFT, un service d’insertion qui lutte contre les stéréotypes

Le rapport au travail des femmes reste largement dominé par leur appartenance sociale, leur statut socioprofessionnel, les contraintes familiales et les exigences du marché. Un cocktail qui peut s’avérer, sur l’autel de l’employabilité, particulièrement violent. À Liège, SOFFT,  pour Service d’orientation pour femmes à la recherche d’une formation ou d’un travail, œuvre pour faciliter l’insertion d’un public féminin éloigné de l’emploi. Ce service fait partie du CVFE, le Collectif contre les violences familiales et l’exclusion.

02-03-2021