Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Enseignement

L’école en luttes

Photo-reportage réalisé par Bertrand Vandeloise sur les inégalités scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles

12-09-2022

«Malgré la qualité de nos enseignants, l’école a tendance à maintenir les inégalités, voire à les accentuer»

Réforme des rythmes scolaires, tronc commun, accompagnement personnalisé, pôles territoriaux… Un bon lot de mesures du Pacte d’excellence entre en vigueur ce mois de septembre. Avec, pour double objectif, d’améliorer le niveau de l’enseignement belge francophone tout en le rendant plus équitable et adapté à chaque élève. À l’aube de cette rentrée scolaire chargée, la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir (PS), revient pour Alter Échos sur ce défi et livre son analyse des inégalités scolaires.

Direction, un levier malmené

Mis à mal par une surcharge administrative, les directeurs tentent de sauver les apparences pour accompagner au mieux enseignants et élèves au gré des réformes. Surtout, ils ont le sentiment que leur métier est dévalorisé au point de mettre à mal la mission pédagogique de leur fonction.

Inégalités scolaires: les mamans au front

Les enfants des milieux populaires sont les premières victimes des inégalités scolaires. Soutenus par des associations, des parents, les mamans en première ligne, choisissent de se mobiliser pour défendre une école de qualité pour tous.

Les enseignants, isolés face aux inégalités

Leur discours détonne entre les murs de l’école. Ils reconnaissent leur part de responsabilité dans les inégalités scolaires et le «conservatisme» de leur profession, prônent le décloisonnement et testent d’autres manières d’enseigner. Rencontre avec une poignée de profs viscéralement attachés à leur métier mais épuisés.

Élèves: la grève en ultime recours

Pour se faire entendre au sein de leurs écoles, les élèves disposent de délégués, de conseils. Pourtant, quand ces outils ne fonctionnent pas dans un monde scolaire hyper-hiérarchisé, il ne reste souvent plus qu’une solution: la grève ou la manifestation…

Cachez ces chips dans les boîtes à tartines…

La malbouffe à l’école reste une réalité. Vingt ans d’incitations, de recommandations en faveur des collations «saines» n’ont pas permis de déloger les «crasses» des boîtes à tartines. Sans doute parce que la malbouffe est aussi et surtout un problème de précarité, matérielle, culturelle. Et la stigmatisation des familles pauvres rendues coupables de négligence n’arrange rien.

Trop de Blancs devant le tableau noir ?

Le manque de diversité parmi les enseignants est le résultat de plusieurs facteurs que peu d’études mettent en avant. Il s’agit pourtant d’un enjeu important pour l’émancipation des jeunes et leur perception du marché du travail.

École du dehors : observer, travailler, jouer en plein air

À la campagne comme à la ville, la nature offre un terrain de jeu propice aux apprentissages. Sophie Masai défend l’École du dehors pour toutes et tous, et ce depuis près de trente ans. De l’Ardenne à Saint-Josse-ten-Noode, immersion dans des classes sans murs ni portes.

Les élèves en situation de handicap intellectuel sont les exclus de l’école francophone

Le comité européen des droits sociaux, au terme d’une procédure de quatre ans, conclut que la Belgique francophone ne respecte pas le droit à l’éducation inclusive. Les experts européens pointent les « graves et nombreuses » restrictions à ce droit.

03-02-2021

Daspa: l’école à l’épreuve de l’exil

La scolarisation des primo-arrivants reste un défi de tous les jours pour les écoles qui accueillent ces jeunes. Le public est hétérogène, souvent peu scolarisé, voire analphabète, et les objectifs pédagogiques, ambitieux, appellent à en faire des élèves ordinaires rapidement. Une gageure, très certainement, dans un système scolaire aussi complexe que le nôtre. C’est compter sans le dévouement des enseignants, de leur direction, pour tenter et parfois réussir l’impossible.

Chagrin d’école

Nadine et Rosa sont enseignantes dans une école à discrimination positive. L’une à Liège, l’autre à Bruxelles. Elles témoignent de leur quotidien, en plein confinement, en jonglant avec l’enseignement à distance, quelques cours en présentiel, les problèmes matériels et un moral en berne tant chez des jeunes, déjà en difficulté, que chez elles qui font tout pour éviter d’accroître les inégalités scolaires, vaille que vaille…