Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Martine Vandemeulebroucke

Martine Vandemeulebroucke

Quand la facture d’eau noie les plus précarisés

Vivre sans utiliser de toilettes, de douche, d’évier, c’est le sort des trois, quatre mille ménages belges dont le compteur d’eau a été fermé. La suppression des coupures d’eau est à l’agenda des gouvernements bruxellois et wallon. Mais lutter contre la précarité hydrique est bien plus complexe et ne passera pas seulement par une aide sociale accrue.

« En 91, on parlait d’intégration. Aujourd’hui, de discrimination »

Que retenir de tous les plans, de toutes les mesures décidées à la suite des émeutes? Les promesses politiques en matière d’intégration, de lutte contre les inégalités ont-elles été tenues? Coup d’œil dans le rétroviseur avec Fred Mawet, ex-directrice de la mission locale de Forest, aujourd’hui secrétaire générale de ChanGements pour l’Égalité, et Andrea Rea, sociologue, auteur de Jeunes immigrés dans la cité (Éd. Labor, 2002), qui ont décrypté ces événements.

Abonnés

Ceux dont on parlait et qui ne parlaient pas

Il y a trente ans, Martine Vandemeulebroucke a couvert les émeutes de Forest pour le quotidien «Le Soir». Elle nous livre aujourd’hui son regard sur sa production journalistique de l’époque.

S’aider entre pairs pour reprendre le contrôle de sa vie

La paire-aidance a le vent en poupe en Belgique francophone. Les formations se multiplient pour ancrer dans les institutions cette pratique qui met l’expérience de la souffrance et du rétablissement au cœur du travail social. Mais les pairs-aidants cherchent [...]

CPAS : « Pour nous, la crise sociale, c’est maintenant » 

Le Covid a chamboulé les CPAS. Il a fallu mettre en place d’autres outils de travail social mais surtout aider ceux qui n’auraient jamais imaginé se retrouver un jour au CPAS. Des aides sociales en plus grand nombre, davantage de bénéficiaires et de financement public, les chiffres s’affolent. Et ce n’est que le début.

Abonnés

Le confinement a verrouillé l’accès aux soins

Où sont passés les malades du cancer? Les bébés? Les personnes souffrant d’hypertension? Le confinement du printemps les a tenus à l’écart des médecins généralistes et des hôpitaux et beaucoup ne sont pas revenus. Le report de soins aura sans aucun doute des conséquences à long terme sur la santé de la population, surtout chez les plus défavorisés.

Abonnés

La formation contre les préjugés au sein de la police ? « Juste un Dafalgan »

Entre les séances de tirs et l’art de dresser des P-V, les questions sociales se fraient un chemin dans la formation des policiers. De quoi les rendre tous attentifs aux discriminations? Non, et ce n’est pas qu’une question d’heures de cours. Face aux préjugés, les formations sont utiles, mais montrent aussi leurs limites.

La pension

Nous sommes quatre, sortis ensemble de l’université. Les uns ont été journalistes, les autres, enseignants. Même âge donc, même durée de carrière professionnelle, mais pas le même statut. Et, au final, des montants de pensions qui varient du simple au double. Analyse d’un système d’assurance sociale peu équitable et pas toujours efficace pour assurer la sécurité d’existence des plus âgés.

Abonnés

Faire le ménage. Chez les autres et dans sa vie 

Chez Natise, on n’apprend pas seulement à être une bonne aide ménagère. Cette entreprise de titres-services namuroise encourage son personnel à se passer d’elle pour trouver une autre insertion dans la vie socioprofessionnelle. Elle se définit comme un tremplin. [...]

Le désarroi de l’homme blanc

Le combat antiraciste doit-il être porté par ses seules victimes, les personnes «racisées»? Les Blancs doivent-ils se tenir en retrait de ce combat parce que Blancs? Ces questions agitent les militants tandis que les grandes plateformes de lutte contre le racisme qui rassemblaient syndicats et associations culturelles sont aujourd’hui totalement disqualifiées.

Abonnés
© Tiffanie Vande Ghinste

Les « héros » du social craignent surtout l’avenir

Les travailleurs sociaux et les bénévoles qui sont restés sur le terrain pendant l’épidémie ont dû lutter contre le stress, la peur, la fatigue. La grande majorité a résisté au virus comme à l’épuisement professionnel. Les digues personnelles ont tenu. Pour le moment, car ce sont le déconfinement et la crise sociale à venir qui pourraient donner le coup de grâce.

Maisons de repos, maisons de chaos

Avec plus de 4500 décès, c’est un désastre humain qui a frappé les maisons de repos et de soins (MRS). Une catastrophe annoncée, prévisible même, qui s’explique bien sûr par la fragilité des résidents et surtout par la défaillance des autorités publiques accusées d’avoir abandonné le secteur. Mais l’ampleur de la mortalité pose aussi d’autres questions. C’est le fonctionnement même des MRS qui doit être réévalué et avec lui, la place accordée aujourd’hui aux personnes âgées dans notre société.