Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Partir quand même

«Et toi, t’es parti où?» J’imagine que vous n’avez pas pu échapper à cette phrase rituelle à votre retour de vacances… Mais cet été, entre guerre en Ukraine, hausse des prix de l’énergie et dérèglement climatique, difficile d’échapper à celle-là: «Et toi, t’es parti comment?» La bonne réponse est [...]

Direction, un levier malmené

Mis à mal par une surcharge administrative, les directeurs tentent de sauver les apparences pour accompagner au mieux enseignants et élèves au gré des réformes. Surtout, ils ont le sentiment que leur métier est dévalorisé au point de mettre à mal la mission pédagogique de leur fonction.

Facilitateurs en santé : en première ligne avec les citoyens

Les «community health workers» ou facilitateurs en santé accompagnent des personnes, vivant dans des quartiers précarisés, qui rencontrent des obstacles pour accéder aux soins de santé de première ligne. Une fois ces difficultés identifiées, les facilitateurs les orientent vers [...]

FOCALES / Facilitateurs en santé : en première ligne avec les citoyens

Les «community health workers» ou facilitateurs en santé accompagnent des personnes, vivant dans des quartiers précarisés, qui rencontrent des obstacles pour accéder aux soins de santé de première ligne. Une fois ces difficultés identifiées, les facilitateurs les orientent vers [...]

Lunch Garden : le dernier plaisir communiste

Alter Échos a déposé ses plateaux au Lunch Garden de Jambes, en région namuroise. Entre un vol-au-vent, des boulettes ou des moules à volonté, la chaîne de restauration apparaît surtout comme un lieu de sociabilité et de rencontre pour les habitués, tantôt âgés, tantôt seuls.

Titres-services : tournez ménages

Depuis son lancement en 2001, le système des titres-services n’a cessé de faire parler de lui. Avec des constantes notamment pour les travailleurs, celles d’un métier mal payé, pénible et peu considéré alors que le secteur est largement financé par les pouvoirs publics. Si la Wallonie a réformé ce système pour améliorer les conditions de travail des aides ménagères, on attend toujours la même chose à Bruxelles.

Badante: la vie domestique des Ukrainiennes d’Italie

En Italie, depuis la fin des années 90, les familles font appel aux badanti, des aides à domicile, pour s’occuper de leurs aînés. Des femmes immigrées, originaires principalement des pays de l’Est, notamment d’Ukraine, qui abandonnent tout pour gagner un peu mieux leur vie. Elles représentent plus d’un million de personnes aujourd’hui dans la péninsule. 

Énergie : chauffe qui peut

«L’énergie, cette puissance impalpable, que nous ne pouvons pas voir mais dont nous ne pouvons plus nous passer, est en voie de devenir un produit de luxe.» C’est parfois le tort des journalistes – et d’Alter Échos en particulier [...]

S’outiller pour se défendre

Depuis l’automne, et face à la hausse des prix de l’énergie, Seraing met en place des ateliers collectifs gratuits dans plusieurs quartiers de la commune pour aider les citoyens à faire des économies. La démarche réunit la cellule énergie du CPAS et le service logement conseil de la Ville, en ayant des objectifs évidents: permettre aux participants de comprendre, d’analyser une facture, de choisir un fournisseur ou d’apprendre à économiser l’énergie pour alléger leurs dépenses.

Travail et crise sanitaire: la loi du marché

La crise sanitaire a bouleversé le monde du travail. Sans renverser quelques «fondamentaux» comme la précarité ou la flexibilité… Alter Échos dresse un bilan au travers de ses archives.

«Ce passage d’un monde à l’autre peut être très abrupt, mal vécu»

L’entrée dans la majorité et le monde adulte est cruciale. C’est ce moment critique que le CRéSaM (Centre de référence en santé mentale) veut aborder à travers le projet JAVA (pour Jeunes adultes, vieux adolescents), en recréant du lien, de la transversalité, de l’intersectorialité et de la continuité dans le circuit d’aide et de soin proposé à des jeunes parfois qualifiés d’«incasables», des jeunes âgés de 16 à 23 ans. Le projet cherche à coconstruire des relais plus efficaces pour favoriser la transition et l’autonomie de ces jeunes en «situation complexe» en fonction de leurs besoins.

Maisons de repos : le règne des fossoyeurs ?

ORPEA, l’un des géants mondiaux des maisons de repos, vacille suite à la publication des «Fossoyeurs», un livre au vitriol sur ses méthodes de gestion, à la fois financière et sanitaire, et c’est tout le secteur qui est sur la sellette. L’occasion pour notre magazine de replonger dans ses archives et de revenir sur l’évolution de cette commercialisation des maisons de repos, lesquelles ont été durement frappées par la crise sanitaire, mettant en lumière les faiblesses d’un secteur, la fragilité d’un public et les limites d’un modèle de financement et d’organisation.