Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

ETA, une bombe à retardement

C’est un secteur qui emploie 1.450 travailleurs et travailleuses en situation de handicap à Bruxelles. Depuis près de trente ans, les entreprises de travail adapté (ETA) sont censées apporter un travail stable, adapté, à ce public fragile. Pourtant, les syndicats tapent aujourd’hui du poing sur la table. D’après eux, certaines ETA bruxelloises négligeraient leurs missions sociales, au profit de la rentabilité économique. Les employeurs, eux, minés par les crises successives, appellent les pouvoirs publics à l’aide…

Expulsions : la carte et le territoire bruxellois

«Bru-Home», un projet de recherche mené par des universitaires de l’ULB et de la VUB, a permis d’établir une cartographie des expulsions de logement à Bruxelles. Une mine d’or dans un véritable désert, tant les informations à ce niveau sont rares…

Transition mentale

Avoir entre 18 et 30 ans, ce n’est pas toujours évident. Période de transition, de passage, ce moment particulier de la vie peut se compliquer davantage encore si l’on souffre de problèmes de santé mentale. À Uccle, la clinique Fond’Roy a créé une unité destinée à ces jeunes en souffrance, plus tout à fait adolescents, mais pas encore tout à fait adultes…

Voter à 16 ans aux élections européennes : une fausse bonne idée ?

Une proposition de loi discutée à la Chambre veut abaisser l’âge du vote à 16 ans pour les élections européennes. Le texte fait l‘objet de nombreuses critiques, même de la part de certaines organisations de jeunesse

Les intermittents du pouvoir

Syndicats, mutuelles, associations, collectifs. Depuis plus d’un siècle, ces structures que l’on appelle parfois « corps intermédiaires », font partie du paysage en Belgique. Elles sont même pour certains les garantes de la vivacité de notre démocratie, qui ne se limite [...]

Quand politiciens et associations s’aimaient d’un amour vache

Depuis la naissance de la Belgique, ils sont presque condamnés à s’entendre. Pourtant, monde politique et associations se regardent parfois en chiens de faïence. Alter Échos est allé à la rencontre de ces deux mondes afin de comprendre pourquoi.

L’alimentation bientôt intégrée dans la sécurité sociale ?

Verra-t-on bientôt une «sécurité sociale de l’alimentation» en Belgique ? Embryonnaire, l’idée fait pourtant son chemin.

Les partis politiques et l’héritage

Avez-vous déjà entendu un parti politique faire campagne sur le bien-fondé de l’héritage? Non? C’est normal. Bien trop impopulaire, bien trop risqué. Alors en trois questions, Alter Échos a voulu savoir ce que pensaient les partis francophones (ainsi que la N-VA) de l’héritage et des règles actuelles en matière de frais de succession.

Noël sous stress pour l’insertion socioprofessionnelle bruxelloise

L’approche des fêtes est tendue pour les opérateurs d’insertion socioprofessionnelle (OISP) à Bruxelles. En cause: de multiples ratés dans leurs financements issus du Fonds social européen (FSE). Des pistes de solutions s’ébauchent, mais le secteur évoque des cessations de paiement, des préavis conservatoires, des suppressions de formations…

« J’ai fait un déni de grossesse »

Chaque année, quelques centaines de femmes résidant en Belgique se rendent aux Pays-Bas pour avorter après 12 semaines de grossesse, la limite pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse (IVG) au plat pays. Marie est l’une de ces femmes. Elle a accepté de témoigner et de partager son vécu et ses constats sur les enjeux politiques et de santé de ce phénomène.

Santé 09-12-2021

Avorter après 12 semaines : le parcours du combattant des femmes belges

Chaque année, quelques centaines de femmes résidant en Belgique se rendent aux Pays-Bas pour y pratiquer une interruption volontaire de grossesse. Enceintes de plus de 12 semaines, la limite pour avorter au plat pays, elles n’ont pas d’autre choix que de traverser la frontière. Une loi proposant d’étendre à 18 semaines le délai autorisé pour une IVG a pourtant failli être votée par le parlement fédéral. Avant de passer à la trappe, victime des négociations pour la formation de la coalition «Vivaldi».

Karine Lalieux : « J’ai toujours été pour la réduction collective du temps de travail, mais commençons peut-être par les plus de 55 ans »

Un plan de lutte contre la pauvreté et les inégalités mis sur les rails au début de l’été, une réforme des pensions présentée en cette rentrée… Deux rendez-vous importants pour la Ministre des Pensions et de l’Intégration sociale, chargée des Personnes handicapées, de la Lutte contre la pauvreté, Karine Lalieux. Elle nous a partagé les grands axes de ses réformes. 

Social 14-10-2021