Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Covid : le double handicap

Soumis aux mêmes contraintes que les maisons de repos, mais largement moins médiatisés, les services résidentiels pour personnes handicapées ont subi de plein fouet le confinement.

Abonnés

Pénurie de héros

Évolution du système de soins, mutations sociologiques, restrictions budgétaires: le pays manque d’infirmiers. La crise sanitaire pourrait certes susciter de nouvelles vocations, mais aussi détourner du métier si rien n’est fait pour améliorer les conditions de travail. Héros, pourquoi [...]

Abonnés

Pour votre santé, un smartphone suffira

Au Royaume-Uni, des politiques technophiles et des géants des big data nourrissent de grands projets pour l’avenir de la santé. Leur transition numérique, qui implique la commercialisation à grande échelle des données individuelles, va jusqu’à modifier ce que nous entendons par santé et par service public. Le site web d’investigation OpenDemocracy est en pointe dans la lutte contre la privatisation des hôpitaux publics britanniques. En mars dernier, avec un article en forme de manifeste, il faisait le point sur ces questions qui ne manqueront pas de se trouver au cœur des réformes post-Covid.

Caroline Molloy 01-07-2020 Alter Échos n° 485

Santé humaine, santé animale et environnement : une interface explosive

Le Covid-19 affecte l’humain. Mais comme la plupart des maladies infectieuses, il s’agit au départ d’une zoonose, à savoir une maladie d’origine animale, qui a émergé dans un contexte favorisant sa propagation. Depuis les années 2000, des scientifiques essaient de penser cette interface humain-animal-environnement. Si l’écho politique à ce concept «one health» reste faible, il apparaît pourtant comme indispensable pour prévenir de prochaines flambées épidémiques.

Abonnés

« Premières de corvée », l’aide et les soins à domicile en première ligne

Elles sont au plus près des personnes en perte d’autonomie, âgées, malades chroniques, handicapées, depuis le début de la crise sanitaire. Elles n’ont pas – malgré l’angoisse d’être infectées par la maladie et de la transmettre – lâché leurs bénéficiaires, dont de nombreuses personnes âgées pour qui parfois leur visite est le seul lien social qui leur reste. Le secteur de l’aide et du soin à domicile, composé d’infirmier(ère)s à domicile, d’aides familiales, de gardes à domicile, d’aides-soignant(e)s ou d’aides ménagères sociales joue un rôle fondamental, peu considéré par les autorités.

Avorter en plein Covid-19

En plein confinement, alors que les déplacements sont limités et que la pression de compagnons violents s’intensifie, opter pour une interruption volontaire de grossesse n’est pas toujours évident. Alter Échos fait le point de la situation dans les Centres [...]

21-04-2020

Drogues et précarité : confinement sous haute tension

Pour les usagers de drogues les plus précaires, les mesures de confinement sont loin d’être une sinécure : elle les prive de leur espace de vie – l’espace public –, de leurs revenus et de certains services sociaux et de [...]

Santé mentale : la grande contaminée

Face à la menace sanitaire, les hôpitaux psychiatriques ont dû libérer des lits, réduire leurs activités, supprimer sorties et visites. L’offre de jour s’est également réduite. Parallèlement, le confinement et le climat anxiogène mettent à mal la santé mentale [...]

Épidémies et réformes sociales : ce que l’histoire nous raconte

Les épisodes d’épidémies du passé offrent une grille de lecture historique sur la crise sanitaire actuelle. Isabelle Godin, professeure à l’École de santé publique de l’ULB, revient sur les mesures prises face aux maladies infectieuses d’antan et sur la [...]

Trajets de réintégration : aller simple vers le chômage

L’arrêté royal de 2016 institue la réinsertion des travailleurs malades de moyenne et longue durée. Côté pile, il y a l’opportunité de reprendre sa carrière, voire se réinventer, en dépit de la maladie. Côté face, il y a des trajets qui n’auraient de «réintégration» que le nom: dans sept cas sur dix, un employé est déclaré inapte et finit quasi systématiquement par quitter l’entreprise. Premier bilan après trois ans d’ «activation» des travailleurs malades.

Abonnés

Contraception : qui porte la culotte ?

Les dispositifs sont encore peu nombreux, les entreprises pharmaceutiques pas franchement proactives, mais la contraception masculine suscite ces dernières années un regain d’intérêt.

Contraception masculine : le tour de la question

Autant le dire, la contraception masculine ne dispose pas, à l’heure actuelle, de nombreuses techniques. Hormis le préservatif et la vasectomie, les autres méthodes restent largement marginales et expérimentales. Côté contraception, les hommes restent largement minoritaires à la prendre [...]