Logement

Le Brabant wallon sans abri

03-07-2018

La Jeune Province est le seul territoire sans abri de nuit. Une situation qui traîne depuis 2016 et qui risque malheureusement de traîner encore, faute de compromis politique…


1200 logements sociaux vont êtres rénovés

06-06-2018

La semaine dernière, dans le cadre du Plan wallon d’investissement, la Région wallonne a débloqué 30 millions d’euros afin de rénover 1200 logements publics sociaux inoccupés et les remettre sur le marché locatif.  

Les 65 habitants du squat 123 doivent partir en octobre

04-06-2018

Le bâtiment du squat 123 de la rue Royale a été vendu en octobre dernier, les habitants ont jusqu’au 31 octobre 2018 pour partir. Les recherches de solutions s’activent et l’incertitude se fait ressentir.

Fusion des SISP : l’année zéro du logement social

16-05-2018

Depuis le 1er janvier, la fusion des Sociétés immobilières de service public (SISP) a été achevée, ces dernières étant passées en quatre ans de 32 à 16 sociétés en région bruxelloise. Une vaste réforme institutionnelle qui doit encore se [...]

Au-delà du statut de cohabitant

26-04-2018

Le statut de cohabitant est identifié comme l’un des enjeux majeurs dans la lutte contre la pauvreté. En marge de son 9ème rapport bisannuel intitulé “Pauvreté et citoyenneté”, le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion [...]

Sans-abrisme et féminisme : des enjeux à croiser

29-03-2018

L’Université des Femmes organisait ce 22 mars un colloque consacré aux femmes sans toit. Avec l’ambition d’apporter un regard féministe sur la prise en charge du sans-abrisme des femmes. Existe-t-il une féminisation du sans-abrisme bruxellois ? L’idée est régulièrement [...]

Valérie De Bue: «Revoir les loyers des logements publics pour les rendre plus équitables»

19-03-2018

La politique du logement en Wallonie a été pour le moins chahutée depuis 2014. Après les PS Paul Furlan, Pierre-Yves Dermagne, voici la MR Valérie De Bue. Quels sont ses projets pour les mois qui restent? Plusieurs sont conditionnés à des études et donc en réalité reportés à la prochaine législature. À laquelle le MR participera, la ministre en semble convaincue. Et d’ici là, Valérie De Bue imprime sa marque, libérale, peu favorable aux locataires en difficulté, mais sans être pour autant fermée aux projets innovants demandés par le mouvement associatif.

Le projet d’allocation-loyer généralisée très critiqué

27-02-2018

La ministre bruxelloise du Logement Céline Fremault a annoncé fin 2017 vouloir lancer une allocation-loyer généralisée pour soutenir les locataires précaires. Mais le dispositif laisse sceptiques les associations de défense des locataires.

Sans-abrisme: «Le retour en logement peut s’avérer aussi traumatisant que l’arrivée en rue»

27-02-2018

Dans son ouvrage «Le prix de l’insertion: Accompagner vers le logement comme solution au sans-abrisme?» (L’Harmattan, 2017), Marjorie Lelubre, sociologue (Université Saint-Louis) analyse les mouvements à l’œuvre dans la prise en charge des personnes sans abri en Belgique francophone. Elle interroge particulièrement le dispositif d’accompagnement social vers le logement, en particulier ses difficultés et ses obstacles, tant pour les bénéficiaires que pour les professionnels, et l’impact de ce «nouveau» dispositif sur ceux préexistants.

Individualisation des droits sociaux, le retour d’un vieux débat

27-02-2018

Supprimer le statut de cohabitant. Donner des allocations égales aux chômeurs, voire aux bénéficiaires du revenu d’intégration sociale, sans tenir compte de leur statut familial ou de logement. L’individualisation des droits sociaux mobilise le monde associatif et, parfois, syndical, depuis des années, sans que la situation évolue.

Cohabitants-isolés: l’arrêt qui rebat les cartes

27-02-2018

Avant, l’Onem considérait les chômeurs colocataires comme des «cohabitants» formant un ménage. Ce statut impliquait une coupe franche dans les allocations. Mais ça, c’était avant. Le 9 octobre 2017, la Cour de cassation a pris de revers l’Office national de l’emploi. Son arrêt change la donne. Les chômeurs qui vivent sous un même toit seront en premier lieu considérés comme «isolés», leur permettant de conserver l’entièreté de leurs allocations chômage.

Thaïs: se loger pour se reconstruire

29-12-2017

«Il était écrit que Thaïs s’adressait prioritairement à des prostitué(e)s et toxicomanes mais on était dans l’urgence et j’avais lu qu’on pourrait être hébergé en tant couple. Alors, on a essayé. On a vu l’appartement. Avec des meubles. On n’en [...]