Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Alter Échos n°491

Discrimination de genre et violences institutionnelles : la double peine

C’est l’histoire d’une travailleuse sans emploi à qui l’on fait comprendre « que c’est un peu de sa faute si elle est en difficulté » (lire « Travail, famille… Inégalités »). D’une femme sans abri qui s’est sentie comme un « rat d’égout » dans une structure d’hébergement, d’une autre qui s’est sentie infantilisée par une travailleuse sociale (lire « Femmes sans abri et fantômes du passé »), d’une usagère de drogue qui s’entend dire qu’elle n’est pas une bonne mère (lire notre Focales consacré à deux projets qui accompagnement les parents en difficulté et leur nouveau-né), d’une prostituée/travailleuse du sexe soupçonnée de triche ou regardée de travers par le CPAS (lire « La plus grande violence institutionnelle, c’est l’absence de règles »), d’une femme exilée qui n’ose pas évoquer les violences de genre subies à l’Office des étrangers (lire « CGRA : les oreilles s’ouvrent peu à peu aux femmes »).

Toutes ces femmes partagent le fait d’être en situation de grande vulnérabilité sociale et économique, d’avoir essuyé des violences dès l’enfance et l’âge adulte, et d’être confrontées une nouvelle fois à des violences dans des institutions et dispositifs qui les accompagnent et leur viennent en aide (lire : « Violences institutionnelles contre les femmes : de quoi parle-t-on ? »). Parce qu’elles n’échappent pas aux rapports de domination qui traversent la société, ces institutions participent à la reproduction des discriminations à l’égard des femmes et aux inégalités, des questions encore trop peu abordées dans les cursus des futurs travailleurs sociaux (lire « Les questions de genre, dernières de classe »). Sur le terrain, des initiatives voient le jour pour lutter contre cette double peine. Formation au « processus de violence conjugale », groupes de travail « femmes et précarité », espaces de parole et d’activité non mixtes, et, même, projet de création d’un centre de jour pour les femmes… Les oreilles des travailleurs et travailleuses s’ouvrent peu à peu à la parole et aux expériences des femmes. Et, par là, les portes des institutions leur semblent un peu moins fermées à double tour.

Dossier illustré par Philippe Debongnie.

Dossier réalisé avec le soutien d’Equal.Brussels

Dans la foulée du dossier que nous consacrons à la thématique en ce mois de lutte pour les droits des femmes, rejoignez-nous en direct sur notre page Facebook pour un débat radiophonique interactif dès 14h le mercredi 10 mars prochain : « Femmes, précarité, institutions : violences en tous genres ». Une rencontre-débat en live animée par Marinette Mormont, journaliste de l’Agence Alter, en compagnie d’Ariane Dierickx, directrice de l’Îlot asbl, et Laetitia Peeters, psychologue au sein de l’asbl Transit. Avec l’aimable participation d’Abraham Franssen, du Centre de recherches et d’interventions sociologiques (CESIR, Saint-Louis).
Edito

Un territoire à soi

Mars signe le premier anniversaire d’un épisode inédit, celui de l’assignation collective à résidence, résumée par le « restez chez vous ». Le slogan sonne faux quand on connaît la crise du logement (abordable) en Belgique. Et dissonne d’autant plus à [...]

03-03-2021
Social

Violences institutionnelles contre les femmes : de quoi parle-t-on ?

L’utilisation des termes de «violences institutionnelles contre les femmes dans l’accompagnement social» a chipoté l’équipe de rédaction en fabriquant ce dossier. Nous ouvrons donc ces pages, une fois n’est pas coutume, par un prologue sémantique.

03-03-2021
Social

Femmes sans abri et fantômes du passé

Les femmes sans abri ont aussi subi de multiples violences que les services d’aide peinent souvent à panser. Un besoin sans réponse qui pourrait expliquer qu’elles fréquentent peu ces structures comparé à leurs homologues masculins.

Abonnés
03-03-2021
Migrations

CGRA : les oreilles s’ouvrent peu à peu aux femmes

Le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) a déployé de nombreux dispositifs pour mieux accueillir la parole de femmes exilées victimes de violences de genre. Mais la situation n’est pas rose pour autant et des efforts restent à faire, pointent les associations.

Abonnés
03-03-2021
Emploi/formation

Travail, famille… Inégalités

Le rapport au travail des femmes reste largement dominé par leur appartenance sociale, leur statut socioprofessionnel, les contraintes familiales et les exigences du marché. Un cocktail qui peut s’avérer, sur l’autel de l’employabilité, particulièrement violent. Les politiques en matière d’emploi restent en effet foncièrement paternalistes, renforcent les rôles traditionnels et amputent les revenus des femmes.

Abonnés
03-03-2021
Social

« La plus grande violence institutionnelle, c’est l’absence de règles »

Les CPAS cherchent-ils des noises aux personnes pratiquant le sexe tarifé? À écouter certaines associations accompagnant ce public, la réponse est «oui». Pourtant, les cas évoqués restent difficiles à vérifier. Et si le problème se situait plutôt dans une absence de statut clair pour celles que l’on appelle tantôt «travailleuses du sexe», tantôt «prostituées»?

03-03-2021
Social

Les questions de genre, dernières de classe

La conscience des inégalités semble concomitante au travail social. Pourtant, les discriminations de genre sont encore très peu abordées dans le cursus d’assistant social, où les jeunes femmes demeurent par ailleurs largement majoritaires. Cours dédié ou approche transversale: être initié à ces questions peut infléchir toute une pratique professionnelle.

Abonnés
03-03-2021
L'image

Je t’aime… à la folie

Océane Ilunga, étudiante à l’IHECS, s’est plongée dans le quotidien d’un couple rythmé par la maladie d’Alzheimer.

Océane Ilunga 03-03-2021
Environnement/territoire

Le dévoiturage : une complexité sociale à ne pas négliger

À Bruxelles et plus largement en Belgique, l’année 2020 aura vu ressurgir les crispations autour de la mobilité. Pour des raisons environnementales, sanitaires et d’appropriation de l’espace public, les différentes entités souhaitent amoindrir la place de la voiture dans nos villes en jouant notamment sur le levier tarifaire. Certains s’en inquiètent et invitent à prendre davantage en compte les enjeux sociaux de ces politiques.

Abonnés
03-03-2021
Jeunesse (Aide à la)

Rester ouverts à tout prix

À Schaerbeek, l’AMO «AtMOsphères» a dû se réinventer pour poursuivre ses activités en pleine pandémie. Les travailleurs sociaux se battent au quotidien pour maintenir le lien avec les jeunes. En espérant pouvoir, rapidement, tourner la page de cette période difficile.

03-03-2021
Migrations

Flexibilité et rentabilité : l’asile se privatise

Dans le quartier Sainte-Marguerite à Liège, 500 demandeurs d’asile vont être accueillis sur l’ancien site de la clinique Saint-Joseph. À l’est de la province, sur les hauteurs de Spa, ce sont 550 autres places qui devraient être ouvertes dans un ancien complexe hôtelier. Aux manettes de ces deux centres, des boîtes privées, respectivement actives dans le secteur du gardiennage et du tourisme. Si le symbole pose question, Fedasil justifie ces partenariats par un besoin temporaire de flexibilité et dément toute pérennisation de la formule.

Abonnés
03-03-2021
Logement

L’habitat léger wallon prend du galon

Longtemps ignoré par la réglementation, l’habitat léger bénéficie désormais d’une reconnaissance dans la police du logement wallon. Des communes, à l’image de Tintigny, se lancent dans l’aventure du léger. Cet habitat alternatif peut-il représenter une réponse face à la crise du logement?

Abonnés
03-03-2021
Economie

Remettre le produit intérieur brut à sa place

Les années qui arrivent seront celles des plans de relance avec pour objectif de redonner de la croissance au produit intérieur brut (PIB). Mais peut-on se satisfaire de cet indicateur pour répondre à l’ensemble des crises de notre temps? Trois économistes répondent par la négative et appellent le politique à multiplier les indicateurs complémentaires et à les inclure dans leurs décisions politiques.

03-03-2021
Economie

Revenu de base : l’aventure, c’est l’aventure

Chaque mois, Alter Échos replonge dans 25 années de journalisme social. Cette fois, on s’intéresse au revenu universel. L’idée est revenue sur le devant de la scène, crise oblige. Mais le concept est loin de faire l’unanimité: nouveau modèle de protection sociale pour ses défenseurs, détricotage des droits pour ses pourfendeurs… L’allocation universelle reste néanmoins une idée qui fait son chemin.

03-03-2021
Rond-point Schuman

L’objectif des « vaccins pour tous » mis à mal

Avant même que des doses ne soient disponibles en Europe, la Commission européenne a annoncé vouloir tout faire pour éviter les disparités dans l’accès aux vaccins. Sur ce plan-là, sa stratégie a fonctionné, même si les retards de livraison mettent à mal tout l’édifice. 

Abonnés
03-03-2021
Photomaton

Distanciation physique, fracture sociale

Dans un article publié pour «E-legal», la revue de droit et de criminologie de l’ULB, Luce Molitor et Nelson Das Neves Ribeiro – assistants chargés de recherches au Centre de recherches pénalité, sécurité et déviances, ULB – explorent les effets de la distanciation sur les pratiques de professionnels comme les travailleurs sociaux, les gardiens de prison ou les policiers. Ils dressent aussi un constat: ce sont les plus précarisés qui, en pleine pandémie, souffrent le plus d’une «distanciation sociale» qui éloigne les citoyens les uns des autres.

03-03-2021
Social Décalé

Les jeux comme outils critiques. Ou l’autre histoire du Monopoly

Les jeux sont des outils utiles dans le secteur social et pédagogique. Ils ont même un cursus dévolu pour former à cette culture ludique, qui attire assistants sociaux, éducateurs spécialisés, bibliothécaires,… On en parle avec son responsable et passionné de jeux, Michel Van Langendonckt.

Abonnés
03-03-2021
Panpan Culture

« Lalela », des histoires au bout du fil

Le premier confinement a donné lieu à une pléthore (et heureusement!) d’initiatives citoyennes, notamment dans l’événementiel. «Lalela» fait partie de ces projets nés à Bruxelles uniquement avec de l’huile de coude et grâce à la volonté, ici, de deux particuliers. Daphné Leclef et Laurent Develay sont de véritables amateurs de la scène artistique contemporaine, toutes catégories confondues. Le concept? Réserver gratuitement – pour soi-même ou pour un tiers – une histoire interprétée en direct par un artiste… au téléphone. Alter Échos vous raconte tout sur cet outil inédit et bienveillant.

03-03-2021
Focales

Contre la maltraitance infantile : agir au plus tôt

La maltraitance et les négligences abîment des enfants dès le plus jeune âge. Des services, à visée préventive, agissent au plus tôt pour travailler ce lien altéré entre mères, pères et nourrissons. Les Petites Bulles, à Charleroi, interviennent dès [...]

03-03-2021
Parcourir le numéro | Acheter ce numéro | Retour aux numéros