Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice web, contact freelances, journaliste (social, santé, logement).

Inégalités scolaires: les mamans au front

Les enfants des milieux populaires sont les premières victimes des inégalités scolaires. Soutenus par des associations, des parents, les mamans en première ligne, choisissent de se mobiliser pour défendre une école de qualité pour tous.

Alimentation : le droit au choix

En France, le gouvernement Macron vient d’annoncer la délivrance d’un chèque alimentaire de 100 euros (plus 50 euros par enfant) en faveur des 9 millions de foyers les plus modestes. Ce dispositif d’urgence, ponctuel, qui entend soulager les ménages [...]

Promouvoir une meilleure alimentation sans stigmatiser : une mission impossible ?

Malnutrition, diabète, cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, cancers: pour l’OMS, une mauvaise alimentation constitue, avec le manque d’exercice physique, l’un des principaux risques pour la santé. Comment favoriser de meilleurs choix alimentaires sans pour autant culpabiliser les individus? Interview de Stephan Van den Broucke, professeur en psychologie à l’UCL, dont les recherches portent sur la promotion de la santé, l’éducation des patients et la lutte contre les inégalités de santé.

La folie, résolument sociale

Loin de l’imaginaire d’altérité qu’on lui associe souvent, la maladie mentale est au contraire installée au cœur de nos sociétés. C’est l’histoire de ces rapports, souvent conflictuels, la plupart du temps silencieux, que nos sociétés contemporaines entretiennent avec les maladies mentales que Nicolas Henckes (sociologue et chercheur au CNRS) et Benoît Majerus (historien, enseignant-chercheur à l’Université du Luxembourg) synthétisent dans le récent ouvrage «Maladies mentales et société» (La Découverte, mai 2022).

EMA. Éveiller le changement chez les jeunes en infraction avec la loi

Pendant trois, six, neuf mois, parfois douze, ils accompagnent, au sein de leur famille, des jeunes ayant commis des «faits qualifiés infractions» (FQI). Ils, ce sont les accompagnants éducatifs des EMA – pour «équipes mobiles d’accompagnement». Sur mandat d’un [...]

Accueil à géométrie variable

24 février 2022: la guerre resurgit sur le sol européen. Une vague de sidération nous submerge, malgré les signes précurseurs de la conflagration. Presque simultanément, un élan de solidarité se lève à l’égard des millions d’Ukrainiens fuyant les bombardements [...]

Mena : la course contre le temps

Dès leur arrivée sur le territoire, les mineurs étrangers non accompagnés ont droit à un accueil et un accompagnement adaptés à leur jeune âge. Une fois la majorité atteinte, cette protection de l’enfance s’interrompt. Une rupture abrupte qui influe sur tous les domaines de la vie de ces jeunes particulièrement vulnérables.

D’un corps à l’autre

Pour raconter le chemin qui mène de l’expérience intime, vécue dans la chair et dans l’âme, jusqu’à l’engagement militant – autrement dit, du corps singulier au corps collectif –, nous avons rencontré Fabrice Olivet, de Asud (Auto-support des usagers de drogues, France), et Alice Rivières (du collectif français Dingdingdong – Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington). Ils nous livrent le récit de ces collectifs créés pour fabriquer de la solidarité, faire basculer les regards et les pratiques, et reprendre du pouvoir.

Loyers abusifs: une ordonnance qui fait débat

Le 28 octobre dernier, le parlement bruxellois votait une ordonnance «visant à instaurer une commission paritaire locative et à lutter contre les loyers abusifs». Désormais, le locataire pourra demander une révision de son loyer s’il dépasse de 20% une «grille indicative des loyers». Un texte qui est loin de faire l’unanimité au sein des acteurs du droit au logement.

Génération invisible : cette jeunesse sacrifiée

Tous les indicateurs sont au rouge. Que ce soit en termes de revenus, de santé mentale ou d’éducation, les jeunes ont bel et bien encaissé le choc de la crise sanitaire. Mais ceux-ci ne partagent ni des conditions ni une conscience communes. Et c’est quand on examine la jeunesse dans toute sa pluralité que le constat se fait plus criant.

l’Ilot : un centre de jour par et pour les femmes 

Comme tous les quinze jours depuis le mois de juin, avec une pause en été, un groupe de femmes vivant ou ayant vécu une situation de sans-abrisme se réunit dans les locaux de l’asbl l’Ilot pour plancher sur la création d’un dispositif d’accueil de jour pour femmes à Bruxelles. Un centre dont les objectifs seraient de permettre aux femmes en grande précarité de se ressourcer dans un lieu «safe», mais aussi d’être un lieu d’émancipation. Immersion dans ce processus participatif.

L’essence du collectif. Au cœur des associations de patients et de proches

Avec son documentaire «L’essence du collectif» mettant en lumière le travail des associations de patients, la Ligue des usagers des services de santé (Luss) souhaite améliorer l’accès de ces associations aux personnes qui pourraient en avoir besoin, mais aussi les faire reconnaître du monde politique comme des acteurs incontournables du système de santé.