Mot-clé : sans-abri

Housing First: la Wallonie à la traîne 

04-09-2018

Le gouvernement wallon va financer un projet Housing First à Mons. Ce dispositif de relogement des personnes sans abri fait ses preuves en Wallonie mais manque de financement. Après Liège, Charleroi et Namur, c’est au tour de Mons de mettre en place [...]

Elles racontent leur vie après la rue

24-05-2018

Marie-Christine et Sylvie ont connu le sans-abrisme: la première à Bruxelles, l’autre à Charleroi. Grâce au travail d’associations comme Job Dignity et Les Fleurs du bien, ces femmes ont pu retrouver une vie «normale».

«Nos SDF» ressemblent à «nos migrants». Primat du statut ou du besoin?

16-04-2018

Le secteur informel regroupant les associations bruxelloises qui se donnent pour mission de lutter contre le sans-abrisme (ci-après «le secteur») fait face au quotidien à une première absurdité institutionnelle typiquement belge: selon que vous êtes ou non réfugié, demandeur [...]

Les maisons « pirates » wallonnes doivent rentrer dans la norme

12-04-2018

Ne dites plus « maisons pirates », dites « maisons d’hébergement collectif de personnes en difficultés prolongées ». Le 28 mars, le Parlement wallon a voté une proposition de décret qui met fin au vide juridique dans lequel voguaient les structures d’hébergement non agrées. Le texte, qui fixe des critères minimum auxquels ces lieux devront se conformer pour assurer une certaine qualité d’accueil, entrera en vigueur au plus tard dans six mois.

Maisons «pirates»: interdire ou encadrer?

25-01-2018

On dénombrerait une cinquantaine d’hébergements non agréés en Belgique francophone. Si certains offrent une solution correcte pour un public qui n’a pas trouvé de place dans le circuit «officiel», les dérives constatées dans d’autres sont légion. À Bruxelles comme en Wallonie, le vide juridique qui entoure ces hébergements est en voie d’être comblé. Bruxelles se dirige vers une interdiction. La Wallonie s’oriente vers une forme d’encadrement souple.

Maisons pirates : bientôt (il)légales ?

24-01-2018

On dénombrerait une cinquantaine d’hébergements non agréés en Belgique francophone. Si certains offrent une solution correcte pour un public qui n’a pas trouvé de place dans le circuit «officiel», les dérives constatées dans d’autres sont légion. À Bruxelles comme en Wallonie, le vide juridique qui entoure ces hébergements est en voie d’être comblé. Bruxelles se dirige vers une interdiction. La Wallonie s’oriente vers une forme d’encadrement

Thaïs : se loger pour se construire

21-12-2017

À Liège, Thaïs accueille tout le monde : couples, familles, sans-papiers, sans-abri, toxicomanes ou anciennes prostituées, tous ceux qui vivent de graves problèmes de logement. Mais l’association donne surtout les clés pour tenter de sortir de la grande précarité. [...]

Le mobilier urbain, objet de cohésion ou de dissuasion

12-09-2017

Le mobilier urbain a pour but de répondre aux divers besoins des usagers d’une ville. Celui-ci étant une arme à double tranchant, les pouvoirs publics et acteurs privés peuvent aussi recourir à un design particulier avec une volonté de régulation, voire d’exclusion.

Crise du Samusocial: l’occasion de rebattre les cartes?

13-07-2017

Alors que le projet d’ordonnance relative «à l’aide d’urgence et à l’insertion des personnes sans abri»(1) doit poursuivre son chemin législatif à la Cocom, il devra tenir compte des répercussions de la crise de gouvernance qui a frappé de plein fouet le Samusocial. L’occasion de prendre la balle au bond et d’infléchir les orientations politiques en matière de lutte contre le sans-abrisme?

400Toits: à la rencontre des sans-abri

13-07-2017

La campagne bruxelloise 400Toits a pour objectif de trouver, d’ici à 2020, 400 logements stables pour les personnes dormant en rue.

Explosion du nombre des personnes sans abri et mal logées à Bruxelles

04-07-2017

La Strada (Centre d’appui au secteur bruxellois de l’aide aux sans-abri) vient de publier les résultats de son dernier dénombrement des personnes sans abri et mal logées à Bruxelles. Les conclusions ont de quoi inquiéter: le nombre de situations de vie précaires observées lors de ce comptage a presque doublé au cours des huit dernières années.

G4S mis à la porte de l’accueil des sans-abri à Anvers

26-06-2017

G4S le voulait. Il ne l’aura pas. L’exploitation du centre d’accueil pour sans-abri De Vaart reste dans le giron du Centrum voor Algemeen Welzijnswerk (CAW). Une victoire amère.