Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
 CARTE BLANCHE

 CARTE BLANCHE

Le tiers vivant

Une humeur de Patrick Van Laethem, directeur de l’AMO Color’Ados. Les mesures prises pour le déconfinement le montrent à suffisance : nous n’avons plus le choix. Notre identité est réduite à une bipolarité. Ying et Yang du pauvre, avec une faille qui transperce son cœur. La gestion politique d’une crise [...]
Carte blanche 04-05-2020

Travail étudiant sans limite en période de crise : une fausse bonne idée ?

Depuis le début du confinement, avec la fermeture de l’Horeca et des commerces, la situation des étudiants et élèves jobistes est critique. Nos organisations ont reçu des centaines de témoignages qui vont tous dans le même sens : pour les [...]

Carte blanche 04-05-2020

À distance

Une opinion de Bénédicte Lotoko, enseignante à la Haute École de Bxl-Brabant Defré à de futur.e.s éducateur.trice.s spécialisé.e.s Il y a ce mail reçu le 30 mars 2020. Une invitation à « L’apéro des profs ». Une question : « Comment accompagner les [...]

Enseignement 28-04-2020

Confinement. Les locataires en détresse. Faire plus, plus vite.

Le confinement exacerbe les inégalités. Les locataires à revenus modestes sont sous tension. Ceux qui peinaient déjà à joindre les deux bouts, n’ont désormais plus de quoi payer leur loyer. Le Gouvernement bruxellois a décidé de leur venir en [...]

Carte blanche 28-04-2020

#HousingPostCorona

Tegen allomorfisme en voor een goed gebruik van de gezondheidscrisis ten gunste van de « Giganten ». Een carte blanche van Laurent d’Ursel, herroepbaar secretaris van het Syndicaat der Giganten, dwangmatige activist van Droit à un toit, meedogenloze bestuurder van Survivinginbrussels.be [...]

Carte blanche 23-04-2020

#HousingPostCorona 


Contre l’allomorphisme et pour un bon usage de la crise sanitaire au profit des « immenses ». Une carte blanche de Laurent d’Ursel, secrétaire révocable du Syndicat des 
immenses, militant compulsif de Droit 
à un toit, administrateur acharné de 
Survivinginbrussels.be et directeur [...]

Carte blanche 15-04-2020

Lorsqu’il n’y a plus rien, il reste l’action sociale locale

Une opinion de Ricardo Cherenti, Bernard Antoine et Willy Lahaye de l’Observatoire de l’action sociale locale. C’est lors d’une crise que l’on reconnaît réellement les priorités : se nourrir, se loger, se laver, disposer de son nécessaire vital, être capable de [...]

Carte blanche 21-03-2020

Le dilemme d’une tension permanente entre laissés pour compte et volonté de bien faire

Une carte blanche de l’asbl Transit. Le dilemme entre protection des autres et protection de soi est permanent chez les travailleuses et les travailleurs du social. Depuis le début de la crise du coronavirus, il est source de tensions. [...]

Carte blanche 19-03-2020

« Le coronavirus renforce toutes les injustices, les plus faibles ne doivent pas en être les principales victimes. »

Une opinion de Cédric Chevalier, auteur de Déclarons l’état d’urgence écologique, paru aux éditions Luc Pire. En tant qu’intellectuels, notre rôle est de penser, écrire et parler au service de nos frères et sœurs humains, en particulier les plus [...]

Carte blanche 19-03-2020

Menace d’expulsion de l’Hôtel Flambeau

Quand l’abus de propriété menace le droit fondamental au logement. L’Hôtel Flambeau, hébergement solidaire géré par un collectif, accueille quotidiennement une vingtaine d’occupant.es, dont des réfugié.es, des trans-migrant.es 1 et des personnes sans-abris. Il s’agit de l’un des premiers biens [...]

Carte blanche 22-10-2019

Nous, femmes journalistes, sommes solidaires de la grève des femmes du 8 mars

Carte blanche rédigée par plusieurs femmes journalistes belges, publiée par axelle magazine. Nous sommes solidaires parce qu’en tant que femmes, nous sommes touchées de plein fouet, dans nos rédactions, par le sexisme et par les discriminations. Ces réalités ont [...]

Carte blanche 08-03-2019

Des couleurs dans la grisaille

Agathe Osinski est animatrice dans une bibliothèque de rue à Schaerbeek. Dans sa carte blanche, que nous publions aujourd’hui, elle décrit la force de ces rencontres, autour du livre, avec les populations précarisées. C’est aussi l’histoire des « bibliothèque de rue » qui est évoquée, dont les racines remontent au mois de mai 1968 et à l’action militante d’un prêtre français.

Culture 04-03-2019