Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#travail

Emploi/formation

Un été en Provence : le goût amer des fruits

Les saisonniers agricoles venus de l’étranger représentent la partie invisible du système agroalimentaire européen, belge, français… Déjà précaires, leurs conditions de travail en ont encore pris un coup suite à la crise du Covid-19. Reportage en Provence.

Abonnés
Edito

(s’)en sortir

Certains d’entre nous ne verront pas la sortie. Et si l’on a abondamment parlé des personnes âgées, une étude britannique a montré que les plus forts taux de surmortalité concernent aussi les travailleurs de première ligne, celles et ceux qui [...]

Carte blanche

Travail étudiant sans limite en période de crise : une fausse bonne idée ?

Depuis le début du confinement, avec la fermeture de l’Horeca et des commerces, la situation des étudiants et élèves jobistes est critique. Nos organisations ont reçu des centaines de témoignages qui vont tous dans le même sens : pour les [...]

04-05-2020
Emploi/formation

ETA, des entreprises qui s’adaptent à la crise

Comme d’autres secteurs, celui des entreprises de travail adapté (ETA) est touché de plein fouet par la crise sanitaire. Certaines ETA sont à l’arrêt, d’autres restent actives avec la difficulté de protéger un public fragile.

Emploi/formation

Quand les pensionnés font le job

En Belgique, plusieurs dizaines de milliers de retraités travaillent. Que ce soit pour compenser une pension trop faible ou par souci de rester actifs. Alter Échos a rencontré quelques-uns des ces irréductibles qui, après 65 ans, continuent de se lever pour faire leurs heures…

Secteurs (autres)

Eh bien, paressons, maintenant !

«Je rêv’ toujours d’me tirer, d’me barrer, d’me tailler, d’foutre le camp. Moi qu’aim’rais tant M’arrêter d’cavaler. Un petit clocher de Cocagne Que j’entendrais tinter l’hiver tout comm’ l’été La nuit le jour sur la campagne. Me donnerais envie d’ne plus changer ma vie.»

Abonnés
Economie

Le champignon de la fin du monde

Le matsutake, dont le « parfum évoque la tristesse perceptible après un été fécond, mais signale aussi l’intensité aiguë et la sensibilité accrue de l’automne », est ce champignon sauvage si apprécié des gourmets japonais. Le matsutake, Anna Lowenhaupt Tsing, anthropologue [...]

Rond-point Schuman

L’Autorité européenne du travail, un pas en plus vers une Europe plus sociale

Les lignes bougent enfin sur le front des droits sociaux européens. En témoigne l’annonce de la mise en place d’une Autorité européenne du travail. Mais encadrer de la sorte le marché de l’emploi de l’Union permettra-t-il réellement d’avancer vers [...]

Emploi/formation

La fabrique d’espoir

38 villages, 11.500 habitants et… près de 500 chômeurs de longue durée. Comme beaucoup d’autres endroits en France, le « territoire du Pays de Colombey et du Sud Toulois » n’a pas été épargné par la disparition de quelques employeurs de [...]

10-08-2017
Focales

La fabrique d’espoir

Trente-huit villages, 11.500 habitants et… près de 500 chômeurs de longue durée. Comme beaucoup d’autres endroits en France, le «territoire du Pays de Colombey et du Sud Toulois» n’a pas été épargné par la disparition de quelques employeurs de taille. Aujourd’hui, l’entité fait partie de l’expérimentation «Territoires zéro chômeur de longue durée», menée sur dix territoires français. But de l’opération: engager le maximum de chômeurs longue durée au sein de «La Fabrique», une «entreprise à but d’emploi».

Sommaire Alter Echos

Sous le joug de la bureaucratisation

Fin mai, Présence et Action culturelles organisait une rencontre-débat sur la bureaucratisation du travail socioculturel. « Aujourd’hui, travailleurs et associations tirent la sonnette d’alarme : le temps consacré à la recherche de financements puis à leur justification réduit considérablement le temps [...]

Photomaton

« Penser contre le travail » plutôt que « repenser le travail »

«Que fais-tu dans la vie? Je travaille pour… Je suis consultant chez…» Le travail tient, parfois malgré nous, une position centrale dans nos vies et dans la définition de nos identités. Ceux qui en ont un ne le perdraient pour rien au monde et ceux qui n’en ont pas culpabilisent de ne pas faire partie du marché de l’emploi. Cette situation est insoutenable selon les auteurs de l’ouvrage collectif «Le travail, et après?» (Écosociété, 2017). Plutôt que de de chercher sans cesse à aménager le travail pour le faire perdurer, les quatre auteurs invitent à «penser contre le travail».