Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Adeline Thollot

Adeline Thollot

Mohamed Allouchi : « C’est frustrant pour un auteur, d’être renvoyé à qui il est et non pas à ce qu’il écrit »

La pièce «Ma Andi Mangoul» qui sera jouée pour la première fois au Bozar, le 21 septembre questionne les relations entre la police et les jeunes issus de l’immigration à Bruxelles. Rencontre avec Salim Haouach, directeur artistique de l’asbl «Ras El Hanout», et Mohamed Allouchi, comédien et metteur en scène pour la compagnie «Les voyageurs sans bagages».

Culture 20-09-2021

« Les femmes migrantes qui prennent la route sont de plus en plus jeunes et de plus en plus formées »

En 2007, les femmes représentaient 49% de toutes les personnes migrantes dans le monde (1). Dans leur dernier ouvrage «Exils au féminin» (Éditions Academia), Jacinthe Mazzocchetti et Xavier Briké donnent voix aux récits de certaines de ces femmes en exil, résidant aujourd’hui en Belgique. La migration des femmes est singulière et ses trajectoires variées. Leur livre dépasse les stéréotypes et met en lumière les stratégies d’émancipation déployées par les femmes migrantes.

Un congé pour les aidants proches : premier bilan de la loi de 2020

Ils font partie des invisibles et leur travail de l’ombre est encore peu reconnu. Les aidants proches bénéficient depuis le 1er septembre 2020 d’une reconnaissance légale. Si cette loi est un premier pas pour les soutenir, elle n’est pas suffisante en matière d’octroi de droits sociaux, selon les principales concernées – car il s’agit en grande majorité de femmes (dans 70% des cas, selon des chiffres de 2017, de la Coordination des ONG des droits de l’enfant) – et les associations qui les représentent.

Olivier Cyran : « Nos dents sont notre devanture sociale »

Des sans-dents aux sourires clinquants des publicités, qu’est-ce que les dents nous racontent? Interview avec Olivier Cyran, auteur de l’ouvrage «Sur les dents. Ce qu’elles disent de nous et de la guerre sociale».

Isabelle Godin : « Derrière les chiffres, il y a des mal-être et des questions d’avenir qu’il faut prendre en compte. »

Alter Échos avait rencontré Isabelle Godin en avril dernier au début du confinement, nous la retrouvons un an plus tard, pour tirer un premier bilan de la crise sanitaire. Cette socio-épidémiologiste, professeure à l’École de santé publique de l’ULB, pose un regard à la fois sociologique et historique sur la gestion actuelle du Covid-19, à l’aune des épidémies d’autrefois.

Santé 26-03-2021