Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Panpan Culture

« Des personnes avec des histoires à raconter. » À la rencontre du personnel de nettoyage de l’hôpital Saint-Pierre

Des draps propres. Des sols impeccablement lavés. Des toilettes ultra-nickel. Des poignées désinfectées non-stop. Au CHU de Saint-Pierre, une exposition photographique, intitulée piKuur, révèle les visages du personnel hospitalier chargé de l’entretien qui veille en toute invisibilité au confort des patients, mais aussi à leur sécurité sanitaire. Rencontre avec l’artiste Vincen Beeckman, porteur de ce projet inédit et nécessaire.

© Vincen Beeckman

Connu pour son engagement social et sa volonté de mettre en avant la vie quotidienne des gens, aussi bien ordinaires que ceux passés sous le radar de la société, Vincen Beeckman est allé durant les vingt dernières années à leur rencontre en les faisant participer à des projets artistiques. Ainsi, rien de surprenant à ce que l’artiste choisisse d’installer sa nouvelle exposition (en collaboration avec la Centrale for contemporary art) dans l’institution historique qu’est l’hôpital Saint-Pierre, réputée pour son hospitalité inconditionnelle. «Ici on accepte et on soigne tout le monde, contrairement à d’autres endroits, où l’on te refoule parce que tu es dans l’incapacité de présenter telle ou telle carte. Les sans-abri, les réfugiés, les migrants, les sans-papiers et autres personnes dans la précarité sont accueillis sans exception», explique le photographe. Un territoire humaniste en parfaite symbiose avec l’ADN de son travail.
Une grosse piqûre de rappel
Vincen Beeckman a passé les huit derniers mois à faire des allers-retours dans «cette ville dans la ville qui grouille de monde» pour y nouer des liens intenses avec le personnel hospitalier chargé du service de nettoyage. Prendre le temps de les connaître, d’échanger, de recueillir leurs confidences avant de les prendre en photo et de raconter leur histoire, tel est le modus operandi qui anime l’artiste. «Je trouve ça passio...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Connu pour son engagement social et sa volonté de mettre en avant la vie quotidienne des gens, aussi bien ordinaires que ceux passés sous le radar de la société, Vincen Beeckman est allé durant les vingt dernières années à leur rencontre en les faisant participer à des projets artistiques. Ainsi, rien de surprenant à ce que l’artiste choisisse d’installer sa nouvelle exposition (en collaboration avec la Centrale for contemporary art) dans l’institution historique qu’est l’hôpital Saint-Pierre, réputée pour son hospitalité inconditionnelle. «Ici on accepte et on soigne tout le monde, contrairement à d’autres endroits, où l’on te refoule parce que tu es dans l’incapacité de présenter telle ou telle carte. Les sans-abri, les réfugiés, les migrants, les sans-papiers et autres personnes dans la précarité sont accueillis sans exception», explique le photographe. Un territoire humaniste en parfaite symbiose avec l’ADN de son travail.
Une grosse piqûre de rappel
Vincen Beeckman a passé les huit derniers mois à faire des allers-retours dans «cette ville dans la ville qui grouille de monde» pour y nouer des liens intenses avec le personnel hospitalier chargé du service de nettoyage. Prendre le temps de les connaître, d’échanger, de recueillir leurs confidences avant de les prendre en photo et de raconter leur histoire, tel est le modus operandi qui anime l’artiste. «Je trouve ça passio...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Mélanie Huchet

Mélanie Huchet

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)