Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#IPPJ

Petite enfance / Jeunesse

Une journée en IPPJ

L’IPPJ de Wauthier-Braine accueille 52 jeunes «délinquants». Tous ont commis des «faits qualifiés infractions», selon l’appellation officielle. L’institution nous a ouvert ses portes. Reportage.

Petite enfance / Jeunesse

Conseillers philosophiques en IPPJ : l’art d’être à la fois prof et aumônier

Ils ne sont que neuf en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tantôt enseignants, tantôt accompagnateurs spirituels, ils jonglent avec des casquettes qui ne s’accordent pas toujours. Gros plan sur une profession indispensable en IPPJ, mais qui manque sérieusement de considération.

Petite enfance / Jeunesse

Fin des « time out » en IPPJ

Grèves, manifestations… Depuis 2007, le personnel des Institutions publiques de protection de la jeunesse (IPPJ) ne cesse de dénoncer le manque de personnel et de moyens mis à leur disposition pour la prendre en charge les jeunes souffrant d’un trouble ou handicap mental. Le secteur a été entendu par le Cabinet de l’Aide à la jeunesse : à partir de janvier 2019, les IPPJ n’accueilleront plus ces jeunes.

Petite enfance / Jeunesse

Jardin divers

Ils ne partagent pas toujours la même culture, ni les mêmes trajets, mais se retrouvent depuis un an autour d’un potager collectif à Nessonvaux en région liégeoise. Qu’ils viennent de l’IPPJ, du centre pour réfugiés de la Croix-Rouge ou du centre spécialisé pour jeunes handicapés, cette mise au vert permet d’oublier le quotidien d’une institution et de favoriser les rencontres.

Petite enfance / Jeunesse

Aide à la jeunesse : « La Flandre veut sortir du modèle protectionnel »

Christian Denoyelle est président de la commission d’avis et d’enquête au sein du Conseil supérieur de la justice (CSJ), organe indépendant qui exerce un contrôle externe sur l’ordre judiciaire. Le CSJ a rendu son avis sur l’avant-projet de décret [...]

Petite enfance / Jeunesse

IPPJ à Bruxelles : une première

C’est dans un ancien internat de Forest, entièrement rénové, que la première IPPJ de la capitale hébergera vingt garçons et dix filles dès 2020. Un projet qui suscite le débat.

Focales

Samio, une alternative à l’IPPJ, une autre réponse à la délinquance

Ici on fait le pari de répondre à des faits de délinquance grave par un suivi intensif du jeune dans son milieu familial et scolaire.

Petite enfance / Jeunesse

Tamaris renoue le cordon familial

Au Tamaris, impliquer les familles des jeunes placés n’est pas un vain mot.