Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Action sociale

Jardin divers

Ils ne partagent pas toujours la même culture, ni les mêmes trajets, mais se retrouvent depuis un an autour d’un potager collectif à Nessonvaux en région liégeoise. Qu’ils viennent de l’IPPJ, du centre pour réfugiés de la Croix-Rouge ou du centre spécialisé pour jeunes handicapés, cette mise au vert permet d’oublier le quotidien d’une institution et de favoriser les rencontres.

Un terrain de foot devenu potager, à Nessonvaux (c) Christophe Smets

Ils ne partagent pas toujours la même culture ni les mêmes trajets, mais se retrouvent depuis un an autour d’un potager collectif à Nessonvaux en région liégeoise. Qu’ils viennent de l’IPPJ, du centre pour réfugiés de la Croix-Rouge ou du centre spécialisé pour jeunes handicapés, cette mise au vert permet d’oublier le quotidien d’une institution et de favoriser les rencontres.  

C’est un véritable chantier pour faire sortir de terre un jardin communautaire de l’ancien terrain de foot. Et il a beau ne pas cesser de pleuvoir, tout le monde y va de son coup de main pour retourner la terre sans s’inquiéter de voir ses pieds s’enfoncer peu à peu dans la boue. Il faut dire que le travail ne manque pas pour rénover l’ancienne buvette, mettre en terre plusieurs arbustes ou construire des hôtels à insectes avant l’hiver…

C’est à ce petit jeu que s’amuse Madi, 18 ans, en découvrant les joies de la menuiserie. Cela fait deux mois que le jeune réfugié, originaire de Guinée, est arrivé à Fraipont au centre de la Croix-Rouge. Pendant quelques heures, Madi sort de son quotidien de «candidat réfugié». «Travailler avec des menuisiers, c’est une première pour moi. En quelques heures, j’ai appris à couper du bois. C’est très motivant. J’aime beaucoup parce qu’au centre, je ne faisais rien, si ce n’est attendre que mon dossier avance au niveau administratif. Être dans ce jardin, cela me perm...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Ils ne partagent pas toujours la même culture ni les mêmes trajets, mais se retrouvent depuis un an autour d’un potager collectif à Nessonvaux en région liégeoise. Qu’ils viennent de l’IPPJ, du centre pour réfugiés de la Croix-Rouge ou du centre spécialisé pour jeunes handicapés, cette mise au vert permet d’oublier le quotidien d’une institution et de favoriser les rencontres.  

C’est un véritable chantier pour faire sortir de terre un jardin communautaire de l’ancien terrain de foot. Et il a beau ne pas cesser de pleuvoir, tout le monde y va de son coup de main pour retourner la terre sans s’inquiéter de voir ses pieds s’enfoncer peu à peu dans la boue. Il faut dire que le travail ne manque pas pour rénover l’ancienne buvette, mettre en terre plusieurs arbustes ou construire des hôtels à insectes avant l’hiver…

C’est à ce petit jeu que s’amuse Madi, 18 ans, en découvrant les joies de la menuiserie. Cela fait deux mois que le jeune réfugié, originaire de Guinée, est arrivé à Fraipont au centre de la Croix-Rouge. Pendant quelques heures, Madi sort de son quotidien de «candidat réfugié». «Travailler avec des menuisiers, c’est une première pour moi. En quelques heures, j’ai appris à couper du bois. C’est très motivant. J’aime beaucoup parce qu’au centre, je ne faisais rien, si ce n’est attendre que mon dossier avance au niveau administratif. Être dans ce jardin, cela me perm...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)