Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#Andrea Rea

Social

Réfugiés : après l’urgence, l’accompagnement

Depuis l’été 2015, la Belgique enregistre un nombre important de demandes d’asile. Selon les estimations, entre 60 et 65% de ces demandeurs obtiendront le statut de réfugié. Après la mobilisation humanitaire, il s’agit d’organiser l’accompagnement et l’insertion de ces personnes, et de construire le vivre-ensemble. Avec quelle philosophie et quels moyens? Ces questions étaient au cœur du débat organisé par la Fédération des services sociaux (FdSS) et l’Agence Alter le 19 février dernier. Bref compte rendu.

Secteurs (autres)

Charité bien ordonnée…

Il y a dix ans, la journaliste anversoise Hind Fraihi plongeait trois mois en immersion dans la commune de Molenbeek, se faisant passer pour une étudiante en sociologie. Aujourd’hui réédité aux Éditions de la Différence1, le livre qu’elle publiait à l’époque mettait déjà le doigt sur les risques liés au radicalisme et la situation explosive dans la commune. Des signaux d’alerte qui n’ont jamais été pris au sérieux. À une question d’une journaliste du Soir qui lui demandait si elle avait été victime de sexisme lors de son enquête, Hind Fraihi estimait: «Oui. Dans les deux sens. Si je n’ai pas été prise au sérieux par les forces de l’ordre ou le bourgmestre, c’est aussi parce que j’étais une femme. Je n’avais devant moi que des hommes blancs de classe supérieure. Ça aussi, c’est du sexisme! Notre société a besoin d’une nouvelle vague de féminisme. Qui s’attaque aussi aux problèmes de notre société occidentale, comme le plafond de verre ou les remarques sexistes en rue.»

Ségrégation ethnique à l'école

Une étude met en évidence la ségrégation scolaire dont souffrent les élèves immigrés.

Cohésion sociale  : un secteur entre légitimité et mépris

En prélude au bilan du décret et d’un nouveau plan quinquennal, les opérateurs associatifs et publics se sont retrouvés pour les troisièmes rencontres dela cohésion sociale. Analyse et perspectives.

Abonnés
Archives

Jeunes à perpète : la jeunesse n’est qu’un mot

Plus d’un an après la mort de Joe Van Holsbeeck et la vague médiatique qu’elle a soulevée, Jeunes à perpète1 cherche àprendre le recul nécessaire pour décrire l’évolution de la perception de la jeunesse par la société.

Abonnés
Archives

Médiateurs de terrain en matière de pauvreté : un colloque évalue

Des médiateurs de terrain, ayant connu des situations d’extrême pauvreté, aident à faire le lien entre personnes précarisées et services publics. Cetteexpérience, unique en Europe, est encore actuellement à l’état de projet pilote1. Un peu plus de deux ans après son lancement, un colloque faisait lepoint ce 11 février sur les apports et les écueils de ce nouveau métier.

Abonnés
Archives

L’immigration et l’intégration, sous la loupe des chercheurs

Immigration, intégration. Des mots fortement connotés et mal utilisés par méconnaissance des réalités complexes qu’ils recouvrent. Politologues etsociologues se sont penchés sur leur genèse, et ont fait l’inventaire des recherches, études et politiques publiques s’y référant. L’immigrationen Belgique francophone a désormais sa « bible »1.

Abonnés
Archives

(A)d(i)versité : un néologisme pour décrire la situation scolaire des jeunes Bruxellois

La dernière livraison de la jeune revue électronique Brussels Studies1 propose les conclusions d’une enquête portant sur les styles de vie, le racisme etl’insécurité des jeunes Bruxellois – à partir du cas des rhétoriciens du réseau de la Ville de Bruxelles.

Abonnés
Archives

Médiateurs de terrain en matière de pauvreté : état des lieux

Des “médiateurs de terrain”, ayant connu des situations d’extrême pauvreté, aident à faire le lien entre personnes précarisées et services publics. Cetteexpérience, unique en Europe, est encore actuellement à l’état de projet pilote. Lancé en 2004 par le ministre Christian Dupont1 et la secrétaired’État Els Van Weert2, le projet a été évalué à mi-parcours ce 23 novembre.

Abonnés
Archives

La Région bruxelloise veut connaître ses “vieux” étrangers

Comment vieillit-on à Bruxelles lorsque l’on est d’origine étrangère ? Cette question, les autorités régionales aimeraient la résoudre, mais ce n’est passi facile. Car si l’on sait que sur les 260 000 personnes étrangères que compte Bruxelles, 20 000 ont plus de 65 ans (12 %), une part infime de celles-ci, et non chiffrée,fréquente les homes et autres centres d’accueil et de soin des personnes âgées. C’est précisément ce manque d’informations qu’Évelyne Huytebroeck et PascalSmet, ministres bruxellois en charge de l’Aide aux personnes, entendent combler.

Abonnés
Archives

« Quand la Belgique intègre… » : un numéro spécial de la revue « Nouvelle Tribune »

La revue Nouvelle Tribune1, spécialisée sur la thématique de l’immigration, vient de réaliser un numéro spécial trèsfouillé consacré au thème de l’intégration en Belgique. Ce dossier dense de 162 pages commence par un « Bilan et perspectives de l’intégration desimmigrés et de la lutte contre les discriminations » en Belgique écrit par le sociologue de l’ULB Andrea Rea et dans lequel celui-ci resitue fort justementl’évolution d’une discrimination qui, si elle existe depuis les débuts de l’immigration en Belgique, n’en a pas moins ressurgi dès lors qu’unecertaine intégration était en marche et que « les frontières culturelles entre les nationaux et les immigrés se réduisaient ». En effet, paradoxalement,« la discrimination sert donc à mettre de la distance là où il y a de la proximité ».

Abonnés