Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

« Quand la Belgique intègre… » : un numéro spécial de la revue « Nouvelle Tribune »

La revue Nouvelle Tribune1, spécialisée sur la thématique de l’immigration, vient de réaliser un numéro spécial trèsfouillé consacré au thème de l’intégration en Belgique. Ce dossier dense de 162 pages commence par un « Bilan et perspectives de l’intégration desimmigrés et de la lutte contre les discriminations » en Belgique écrit par le sociologue de l’ULB Andrea Rea et dans lequel celui-ci resitue fort justementl’évolution d’une discrimination qui, si elle existe depuis les débuts de l’immigration en Belgique, n’en a pas moins ressurgi dès lors qu’unecertaine intégration était en marche et que « les frontières culturelles entre les nationaux et les immigrés se réduisaient ». En effet, paradoxalement,« la discrimination sert donc à mettre de la distance là où il y a de la proximité ».

28-07-2005 Alter Échos n° 145

La revue Nouvelle Tribune1, spécialisée sur la thématique de l’immigration, vient de réaliser un numéro spécial très fouillé consacré au thème de l’intégration en Belgique. Ce dossier dense de 162 pages commence par un « Bilan et perspectives de l’intégration des immigrés et de la lutte contre les discriminations » en Belgique écrit par le sociologue de l’ULB Andrea Rea et dans lequel celui-ci resitue fort justement l’évolution d’une discrimination qui, si elle existe depuis les débuts de l’immigration en Belgique, n’en a pas moins ressurgi dès lors qu’une certaine intégration était en marche et que « les frontières culturelles entre les nationaux et les immigrés se réduisaient ». En effet, paradoxalement, « la discrimination sert donc à mettre de la distance là où il y a de la proximité ».

L’une des lignes directrices de ce numéro spécial quasi exhaustif où tous les leaders des partis politiques belges démocratiques (francophones et flamands) sont interviewés sur leur vision de l’intégration, concerne la question de la discrimination raciale avec en filigrane le thème délicat du communautarisme. Le clivage entre une approche socio-économique de l’immigration et une autre privilégiant la problématique de la discrimination raciale n’est pas nouvelle, comme le précise Andrea Rea. Toutefois, en Belgique francophone où la vision républicaine « à la française » de l’intégrati...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

La revue Nouvelle Tribune1, spécialisée sur la thématique de l’immigration, vient de réaliser un numéro spécial très fouillé consacré au thème de l’intégration en Belgique. Ce dossier dense de 162 pages commence par un « Bilan et perspectives de l’intégration des immigrés et de la lutte contre les discriminations » en Belgique écrit par le sociologue de l’ULB Andrea Rea et dans lequel celui-ci resitue fort justement l’évolution d’une discrimination qui, si elle existe depuis les débuts de l’immigration en Belgique, n’en a pas moins ressurgi dès lors qu’une certaine intégration était en marche et que « les frontières culturelles entre les nationaux et les immigrés se réduisaient ». En effet, paradoxalement, « la discrimination sert donc à mettre de la distance là où il y a de la proximité ».

L’une des lignes directrices de ce numéro spécial quasi exhaustif où tous les leaders des partis politiques belges démocratiques (francophones et flamands) sont interviewés sur leur vision de l’intégration, concerne la question de la discrimination raciale avec en filigrane le thème délicat du communautarisme. Le clivage entre une approche socio-économique de l’immigration et une autre privilégiant la problématique de la discrimination raciale n’est pas nouvelle, comme le précise Andrea Rea. Toutefois, en Belgique francophone où la vision républicaine « à la française » de l’intégrati...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)