Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Émilie Pommereau

Émilie Pommereau

Bureaux vacants, pénurie de logements abordables : l’équation difficile

Alors que la demande en bureaux diminue, que les bureaux vides pullulent, on continue pourtant d’en construire de neufs, tout en poursuivant des démolitions injustifiées. Les conversions en logement se développent, mais en logements qui ne sont pas toujours abordables… Quelle est la logique du marché immobilier dans la capitale?

Hébergeuse et réfugiées, une solidarité entre femmes

Pour accueillir les milliers d’Ukrainiens qui ont fui leur pays en guerre, des citoyens se mobilisent. Ou plutôt des citoyennes. Car ce sont bien souvent des femmes qui hébergent les réfugiés. Reportage chez une de ces citoyennes en périphérie bruxelloise.

Majorité sexuelle et consentement : que dit le nouveau Code pénal ?

Consentement, inceste, harmonisation de la majorité sexuelle: le Code pénal sexuel est en train de subir un sérieux rafraîchissement. Un projet de réforme dans les tuyaux depuis 2014, et qui a enfin été adopté en deuxième lecture en février dernier avec un double impératif à respecter: créer un cadre pénal qui protège les droits de l’enfant tout en respectant leur autodétermination sexuelle. Quel effet ce nouveau texte de loi aura-t-il sur les jeunes en matière de sexualité?

Dormir en une fois : une construction sociale et culturelle

Dormir d’une seule traite, huit heures d’affilée: un rêve pour les insomniaques, une norme pour les médecins spécialistes du sommeil. Pourtant, il semblerait que nous n’ayons pas toujours roupillé d’un seul bloc. C’est ce que révèlent les études d’un historien américain, récemment traduites en français. Roger Ekirch, professeur à l’Institut polytechnique de Virginie, montre que, jusqu’à la révolution industrielle, nous avions plutôt l’habitude de dormir en deux temps. Interview avec ce chercheur qui est en train de révolutionner notre vision du sommeil.

La civilisation du cocon, un truc de bobos ?

Vincent Cocquebert, journaliste et essayiste, développe dans son dernier livre la théorie selon laquelle notre civilisation serait en proie à un nouveau mal: le repli sur soi. Une tendance à se recroqueviller qui ne se limite pas seulement à cultiver entre quatre murs l’art du cocooning devant Netflix, mais qui se traduit aussi par un isolement psychique volontaire qui touche toutes les classes de la société. 

Citoyenneté 20-10-2021

« Une des grandeurs de l’existence, c’est de savoir oublier le temps »

On a l’impression d’en manquer et on court en permanence après lui. Pourtant, c’est peut-être la seule chose qu’on possède vraiment et qui conditionne notre existence. Dans son dernier essai, le philosophe Pascal Chabot est parti de la fameuse phrase «je n’ai pas le temps» pour analyser les différents rapports que nous entretenons avec le temps.

Ménage et entretien des espaces : mieux répartir le « sale boulot »

Dans son ouvrage «Deux millions de travailleurs et des poussières» (éd. Les Petits Matins, mars 2021), l’économiste français François-Xavier Devetter s’empare de cette question délicate: puisqu’il faut bien nettoyer nos espaces de vie, de travail et les lieux publics, si nous ne le faisons pas nous-mêmes, comment déléguer dignement cette tâche essentielle à notre bien-être? Dans son livre, l’auteur propose des solutions pour revaloriser le travail de ceux qui nettoient, alors même que l’épidémie a révélé leur utilité publique.