Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#AMO

Carte blanche

Ne pas pouvoir se déplacer est un facteur d’exclusion !

Carte Blanche réalisée par le collectif Interpel’AMOs regroupant des AMO répartis sur l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette expérimentation d’interpellation collective à l’échelle communautaire est le fruit de plusieurs rencontres de travailleurs en milieu urbain, semi-urbain et ruraux réunis autour de la problématique de l’accès à la mobilité pour les jeunes et les familles accompagnés par leurs services.

15-09-2020
Jeunesse (Aide à la)

Conflit d’intérêt dans l’aide à la jeunesse : halte à l’esquive !

Le 16 mai dernier, Alter Échos sortait un article sous forme de question : peut-on parler de « Favoritisme et conflit d’intérêt au cabinet Madrane ? » En réaction, deux directeurs d’AMO ont publié, sur le site du Guide social, une carte blanche [...]

19-06-2017
Jeunesse (Aide à la)

La fugue sans faux-fuyant

Le service d’aide en milieu ouvert SOS jeunes-Quartier libre a rénové de fond en comble son site internet fugue.be. Un site de référence pour les jeunes, les professionnels et les familles qui se posent des questions sur cet acte de rupture radical.

Carte blanche

L’école est-elle devenue source de décrochage scolaire ?

L’école est-elle devenue source de décrochage scolaire? Démotivation, épuisement, burn-out et pénurie des enseignants. À chaque rentrée scolaire, la presse nous montre des reportages sur les (trop) nombreux élèves «sans école» et qui se retrouvent dès lors inscrits sur d’interminables listes d’attente.

Jeunesse (Aide à la)

Favoritisme et conflit d’intérêts au cabinet Madrane ?

« Favoritisme ». « Conflit d’intérêts ». Des mots à ne pas manier à la légère. Ce sont pourtant ceux qui circulent dans le secteur de l’Aide à la jeunesse. En cause : Alberto Mulas, le directeur adjoint du cabinet de Rachid Madrane, ministre [...]

Jeunesse (Aide à la)

Simplifier l’Aide à la jeunesse ? Pas si simple !

Attention, chaud devant! Une nouvelle réforme de l’Aide à la jeunesse est programmée. Elle concerne un vieux dossier: la simplification du secteur. À force de sigles et d’acronymes, celui-ci est devenu illisible. Soit. Mais derrière le mot «simplification» se cachent des acceptions différentes. Les propositions du ministre de l’Aide à la jeunesse génèrent des tensions.

Abonnés
Jeunesse (Aide à la)

Rachid Madrane : « C’est un premier refinancement, ce n’est pas rien »

Après des années d’attente, le secteur de l’Aide à la jeunesse a appris qu’il allait être refinancé à hauteur de 11,3 millions. Revue de détail avec Rachid Madrane, le ministre en charge de l’Aide à la jeunesse.

Abonnés
Focales

Point jaune, la fugue en mode mineur

Point jaune héberge des jeunes en difficulté, 24 heures sur 24, depuis plus de trente ans

Jeunesse (Aide à la)

Neet, jeune désaffilié fort demandé

On parle de plus en plus des jeunes « sortis des radars sociaux ». Ces jeunes n’étant ni au CPAS, ni au chômage, ni à l’emploi, ni aux études, il est difficile d’évaluer leur nombre. Une chose est cependant certaine : les opérateurs de terrain ont bien du mal à leur mettre la main dessus.

>>> Vous désirez lire notre revue ? Envoyez un mail avec «AE 429/430 + adresse » à mmx@alter.be

Abonnés
Migrations

L’expérience de l’exil au travers du regroupement familial

La situation des jeunes impliqués dans un regroupement familial est peu documentée. Pour pallier ce vide, le CEMO (Centre d’éducation en milieu ouvert) a demandé à l’anthropologue Xavier Briké de se pencher sur cette question. À quelques jours de la sortie de son ouvrage consacré à cette question, il nous partage ses constats issus de nombreuses rencontres avec ces jeunes désemparés et peu entendus.

Jeunesse (Aide à la)

Un pas de plus vers la réforme de l’aide à la jeunesse

Le Conseil communautaire de l’aide à la jeunesse a remis sa copie concernant le projet de réforme de Rachid Madrane, ministre compétent en ce domaine. Un avis plus nuancé qu’attendu, mais qui n’épargne pas certaines orientations majeures du projet du ministre.

Abonnés
Social

Radicalisme : paroles de travailleurs sociaux

On les dit parfois abattus. Ou au contraire déterminés à continuer leur travail, convaincus de l’utilité de celui-ci. À la suite des attentats de Paris, les travailleurs des AMO, maisons et autres centres de jeunes sont en première ligne. Alter Échos est allé à leur rencontre.

Abonnés