Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Focales

Point jaune, la fugue en mode mineur

Point jaune héberge des jeunes en difficulté, 24 heures sur 24, depuis plus de trente ans. Chaque nuit, des jeunes de moins de 20 ans posent volontairement leurs valises dans ce service d’aide en milieu ouvert (AMO). Pour quelques nuits seulement, ils échappent à un conflit parental, à une institution, à l’errance en rue. Ce court laps de temps leur permet de souffler un peu, de chercher une protection, même éphémère, face au chaos familial. Mais la saturation des services mandatés dans l’aide à la jeunesse a un impact sur l’AMO. Des jeunes en danger y sont « placés » dans l’urgence par des autorités mandantes, faute de solution dans un service adéquat, brouillant parfois les limites entre l’aide volontaire et l’aide contrainte. Dans tous ces cas, les histoires difficiles de ces jeunes témoignent des blessures de notre temps.

17-10-2016