Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Agriculture

Trois festivals, beaucoup d’enjeux

Le mois d’octobre sera placé sous le signe de la réflexion sur des enjeux de société variés, globaux ou locaux, à l’occasion de trois festivals organisés à Bruxelles et en Wallonie : AlimenTERRE, Financité et le Festival des Libertés. Présentations et coups de cœur d’Alter Échos.

14-10-2015

Le poids des normes, le choc des phytos

Les agriculteurs sont régulièrement contrôlés, par l’Afsca, par la Région, par les labels. Ils doivent respecter de nombreuses normes. Deux agriculteurs témoignent.

24-08-2015

Le burn-out est dans le pré

La charge de travail et la pénibilité sont à l’origine de bien des défections dans le monde agricole. Le nombre d’exploitations est en chute libre et, dans le même temps, celles qui subsistent voient leur taille s’accroître sans que les exploitants puissent forcément s’adjoindre les bras d’un ouvrier agricole. Résultat: des agriculteurs usés, des jeunes qui se détournent de la profession, et de la casse psychologique et financière.

Le bail à ferme, la location éternelle

L’accès à la terre est un des enjeux primordiaux pour les agriculteurs de demain. Si la superficie agricole a relativement peu diminué en 20 ans, le nombre d’exploitations a été divisé par deux tandis que la superficie moyenne d’exploitation a fait le chemin inverse, passant de 26 à 56 hectares. Concentration des terres et spéculation sont au rendez-vous. Et pour ne rien arranger, la location du foncier est coincée dans une loi poussiéreuse. Mais plus pour longtemps.
>> Cet article vous intéresse ? Le PDF de la revue consacrée à l’agriculture est disponible pour 3 euros (version papier + PDF pour 6 euros). Envoyez un mail à marie-eve.merckx@alter.be avec pour objet « PDF Agriculture » ou « Revue Agriculture + votre adresse ».

19-08-2015

L’agriculture, un métier multicasquette

Pour retrouver un lien avec le consommateur ou assurer l’avenir de l’exploitation agricole, certains agriculteurs et agricultrices décident de se diversifier: fromagerie, gîte, ferme pédagogique… Un pari osé, qui peut porter ses fruits. À condition de ne rien laisser au hasard dans l’élaboration du projet et de travailler d’arrache-pied.

La petite formation dans la prairie

Différentes manières de se former à l’agriculture existent en Wallonie. Chacune semble avoir sa philosophie. Mais, au final, ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent sur la table.

Quand l’Europe met les agriculteurs sur la paille…

Alter Échos s’est intéressé aux bénéficiaires des aides agricoles européennes en Belgique. Autant le dire, certains sont plutôt étonnants. Puisque un bénéficiaire sur vingt n’est pas un agriculteur !
>> Cet article vous intéresse ? Le PDF de la revue consacrée à l’agriculture est disponible pour 3 euros (version papier + PDF pour 6 euros). Envoyez un mail à marie-eve.merckx@alter.be avec pour objet « PDF Agriculture » ou « Revue Agriculture + votre adresse ».

Cordon alimentaire à Liège

Depuis plusieurs années, des alternatives au circuit alimentaire dominant se déploient en région liégeoise. Jardins collectifs, microfermes organisées en coopératives, circuits courts de distribution, épiceries écoulant uniquement des produits du cru. Désireuse de relier la ville à la campagne, qui la nourrirait de nouveau, et de rendre de la souveraineté alimentaire à la province, la Ceinture aliment-terre liégeoise entend s’installer comme le trait d’union entre ce foisonnement de projets locaux.

Fruits : plus dure sera la chute des prix

La pression sur les salaires des travailleurs saisonniers a lieu dans un contexte difficile pour les fruiticulteurs belges. Boycottage de la Russie, concurrence de la Pologne, abondance de la récolte font baisser les prix. Une chute de plus en plus indigeste pour les producteurs.

Travail saisonnier et exploitation : les pommes de discorde

Chaque année, 45.000 travailleurs saisonniers viennent en Belgique pour travailler dans l’horticulture. Qui sont-ils? Quelles sont leurs conditions de travail?

Découvrez la nouvelle ferme urbaine de Boitsfort

Située dans la cité-jardin du Logis à Boitsfort, la Ferme du Chant des Cailles est un projet d’agriculture urbaine original. Les consommateurs peuvent s’abonner avant la saison de production et venir ensuite récolter leurs légumes directement dans le potager. Grâce à ce système, les maraîchers bénévoles espèrent pouvoir un jour en faire une activité rentable. Pour tous les curieux qui veulent la découvrir, elle ouvrira ses portes ce dimanche 28 septembre.

Abonnés

La disparition de l’agriculture sur les planches

Acteur et fils d’agriculteur, Charles Culot sensibilise le public aux problématiques du monde agricole à travers la pièce de théâtre documentaire : «Nourrir l’humanité, c’est un métier». Interview.