Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Environnement

L’agriculture à l’heure du cofarming

Après une première expérience l’an dernier autour de l’échange de fourrages, le «cofarming» ou entraide agricole numérique se développe peu à peu en Wallonie. D’ici à l’été, il sera possible de partager son tracteur grâce à WeFarmUp, un site français qui sera mis à la sauce belge en collaboration avec la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA).

(c)glyn24_pixabay

Après une première expérience l’an dernier autour de l’échange de fourrages, le «cofarming», ou entraide agricole numérique, se développe peu à peu en Wallonie. D’ici à l’été, il sera possible de partager son tracteur grâce à WeFarmUp, un site français qui sera mis à la sauce belge en collaboration avec la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA).

L’idée est née en 2014 dans la tête de Laurent Bernède, céréalier dans le Lot-et-Garonne et fondateur de WeFarmUp. À l’époque, il voulait renouveler son tracteur devenu trop vieux. «J’étais face à un investissement important et j’avais besoin d’être rassuré: mon tracteur fonctionnait, mais, en cas de panne, je voulais être certain que je pouvais compter sur un autre. J’ai donc été obligé d’investir, et cela me gênait vraiment. Alors j’ai décidé de le mettre en location pendant les périodes d’inutilisation, et c’est là qu’est née l’idée de la plateforme proposant aux agriculteurs de mettre leur matériel à la location et de générer ainsi des revenus complémentaires en rentabilisant leurs investissements.» 
«L’agriculteur s’endette parfois très lourdement pour du matériel qu’il utilise quelques fois par an. » Laurent Bernède, fondateur de WeFarmUp
Lancée en 2015, la plateforme a attiré depuis 6.000 agriculteurs qui ont proposé plus de 5.000 machines à la location. Certains mettent en ligne tout leur parc, d’autres seulement une ou...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Après une première expérience l’an dernier autour de l’échange de fourrages, le «cofarming», ou entraide agricole numérique, se développe peu à peu en Wallonie. D’ici à l’été, il sera possible de partager son tracteur grâce à WeFarmUp, un site français qui sera mis à la sauce belge en collaboration avec la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA).

L’idée est née en 2014 dans la tête de Laurent Bernède, céréalier dans le Lot-et-Garonne et fondateur de WeFarmUp. À l’époque, il voulait renouveler son tracteur devenu trop vieux. «J’étais face à un investissement important et j’avais besoin d’être rassuré: mon tracteur fonctionnait, mais, en cas de panne, je voulais être certain que je pouvais compter sur un autre. J’ai donc été obligé d’investir, et cela me gênait vraiment. Alors j’ai décidé de le mettre en location pendant les périodes d’inutilisation, et c’est là qu’est née l’idée de la plateforme proposant aux agriculteurs de mettre leur matériel à la location et de générer ainsi des revenus complémentaires en rentabilisant leurs investissements.» 
«L’agriculteur s’endette parfois très lourdement pour du matériel qu’il utilise quelques fois par an. » Laurent Bernède, fondateur de WeFarmUp
Lancée en 2015, la plateforme a attiré depuis 6.000 agriculteurs qui ont proposé plus de 5.000 machines à la location. Certains mettent en ligne tout leur parc, d’autres seulement une ou...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)