Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Environnement
(c)glyn24_pixabay

L’agriculture à l’heure du cofarming

Alter Échos n° 463 25 avril 2018 Pierre Jassogne

Après une première expérience l’an dernier autour de l’échange de fourrages, le «cofarming», ou entraide agricole numérique, se développe peu à peu en Wallonie. D’ici à l’été, il sera possible de partager son tracteur grâce à WeFarmUp, un site français qui sera mis à la sauce belge en collaboration avec la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA).

L’idée est née en 2014 dans la tête de Laurent Bernède, céréalier dans le Lot-et-Garonne et fondateur de WeFarmUp. À l’époque, il voulait renouveler son tracteur devenu trop vieux. «J’étais face à un investissement important et j’avais besoin d’...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Consultez nos offres d’abonnement, profitez de nos tarifs avantageux en vous pré-abonnant via la plateforme KissKissBankBank de soutien à Alter Échos ou connectez-vous à l’aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Après une première expérience l’an dernier autour de l’échange de fourrages, le «cofarming», ou entraide agricole numérique, se développe peu à peu en Wallonie. D’ici à l’été, il sera possible de partager son tracteur grâce à WeFarmUp, un site français qui sera mis à la sauce belge en collaboration avec la Fédération wallonne de l’agriculture (FWA).

L’idée est née en 2014 dans la tête de Laurent Bernède, céréalier dans le Lot-et-Garonne et fondateur de WeFarmUp. À l’époque, il voulait renouveler son tracteur devenu trop vieux. «J’étais face à un investissement important et j’avais besoin d’...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Consultez nos offres d’abonnement, profitez de nos tarifs avantageux en vous pré-abonnant via la plateforme KissKissBankBank de soutien à Alter Échos ou connectez-vous à l’aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous à nos revues !

Soutenez-nous ! Abonnez-vous à nos revues en participant à notre campagne de soutien sur KissKissBankBank

A la Une