Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale
Olivier Bailly

Olivier Bailly

Hériter, dans la lignée des inégalités

C’est l’histoire du père Goriot ou du roi Lear. Balzac et Shakespeare racontant la damnation de l’héritage. Cette formidable déclaration d’amour à travers les générations, cette envie de protéger les siens, mais aussi cet attachement familial négocié, cette perpétuation du pouvoir économique, cette insulte à la méritocratie, qui voudraient [...]

Succession d’inégalités

Les héritages ont le don d’entretenir une succession d’inégalités sociales. De manière assez étonnante, l’ensemble des économistes valide le constat. Mais faut-il le taxer autrement? Et, si oui, comment?

Nous avons passé l’âge de vieillir

En sortant de ses études de médecine à Liège, Éric Verdin a mis le cap sur les États-Unis pour marier pratique et recherche. Une fois dans un labo, le virus de l’éprouvette ne l’a plus quitté. Aujourd’hui, et depuis cinq ans, il dirige le Buck Institute, 300 personnes dévolues à une seule mission: prolonger notre vie en bonne santé. Soit 55 millions de dollars, dont la moitié de fonds publics, focalisés sur la perspective d’une jeunesse si pas éternelle, au moins prolongée. Vivre vieux et mieux. Chiche?

La Sécurité sociale, être aidé quand le sort est jeté

«Je vous côtoie tous les jours et, pourtant, vous ne me voyez jamais. Je suis? Je suis?» La sécurité sociale. Cette discrète solidarité organisée à 100 milliards reste une grande incomprise. La faute aux rouages de plus en plus complexes? À voir.

La Sécu. En insécurité ?

La Sécurité sociale. Elle serait le ciment effrité de notre union nationale, les fondations d’une maison qui, à force d’être rénovée, ressemble à un patchwork de tout ce qui se propose à Batibouw. Elle est pourtant plus efficace qu’Eden Hazard, plus intergénérationnelle qu’Angèle et plus protectrice que JCVD. Mais la Sécurité sociale est inodore et incolore. C’est son drame.

On ne déshabille pas la Sécu

Début octobre, l’interview se déroule évidemment en Skype, Covid oblige. Pourtant, Peter Samyn, président du SPF Sécurité sociale retournera bientôt au bureau pour accueillir un visiteur très attendu, le nouveau ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke. En attendant, Peter Samyn parcourt avec Alter Échos les grands enjeux autour de la Sécurité sociale. Et forcément, on a parlé financement…

Social 08-10-2020

Démocratie et élections, le souffle du peuple

Candidats issus de la société civile, issus de la diversité: les partis politiques sont-ils représentatifs de la population? Ou faut-il rafraîchir une démocratie aujourd’hui à bout de souffle…?

L’art pour comprendre la société (et pourquoi pas la changer?)

Parce qu’il a choisi un autre poste d’observation, le regard artistique est complémentaire au regard journalistique. L’un s’adresse à l’âme, l’autre à la tête. Les voici réunis le temps d’un dossier. Peuvent-ils s’entraider dans leur quête de vérité? La tâche est ardue. «La vérité pure et simple est très rarement pure et jamais simple.» Propos de journaliste? Pas vraiment. Oscar Wilde.

L’Atelier (a) de l’Avenir

Des personnes sourdes produisent des panneaux en bois pour des bâtiments basse énergie. L’Atelier de l’Avenir érige à merveille les trois piliers du développement durable: engagement social, économique et environnemental. Le programme Cimede, que l’Atelier développe, pourrait amener une [...]

Le marché des exploités

Boulevard de Dixmude, non loin du parc Maximilien, des personnes en situation irrégulière bradent leurs muscles pour quelques euros. Déménagement, démolition mais aussi pose de parquet, plomberie ou électricité, ils fabriquent la Belgique. Histoires croisées de trottoir et d’Edgar. [...]

Soreal : rien à jeter !

Depuis 2014, le projet Soreal (pour Solidarité Réseau alimentaire) distribue des invendus alimentaires à ses associations partenaires. Mais ce réseau fournit bien plus que de la nourriture. Il réunit privé et public, relance des vies professionnelles, nourrit les liens sociaux.

De la parole pourrie à la parole nourrie

Parce qu’il permet au lecteur de s’exprimer, un «forum» sur un site web serait le Graal de la participation. Mais ces espaces, jadis incontournables, ont perdu de leur superbe au gré d’invasions de trolls et de pseudonymes belliqueux. Comment recréer du lien sans haine ?