Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

L'Espoir durable se transmet

Alter Échos n° 365 13 septembre 2013 Valentine Van Vyve

La maison de quartier Bonnevie a présenté les enseignements tirés du projet l'Espoir à Molenbeek. Objectif : étendre les bienfaits du projet à tous les futurs habitants de logements passifs à caractère social.

Depuis deux ans, la maison de quartier Bonnevie développe un projet dont elle se fait le porte-voix : accueillir dans un habitat collectif et passif, l'Espoir1 (AE 351), des familles nombreuses issues de l'immigration et défavorisées. Elle a présenté les enseignements issus de cette expérience. Le but : faire boule de neige.
La durabilité comme fil rouge
L’Espoir suit une ligne de condu...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

La maison de quartier Bonnevie a présenté les enseignements tirés du projet l'Espoir à Molenbeek. Objectif : étendre les bienfaits du projet à tous les futurs habitants de logements passifs à caractère social.

Depuis deux ans, la maison de quartier Bonnevie développe un projet dont elle se fait le porte-voix : accueillir dans un habitat collectif et passif, l'Espoir1 (AE 351), des familles nombreuses issues de l'immigration et défavorisées. Elle a présenté les enseignements issus de cette expérience. Le but : faire boule de neige.
La durabilité comme fil rouge
L’Espoir suit une ligne de condu...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

La maison de quartier Bonnevie a présenté les enseignements tirés du projet l'Espoir à Molenbeek. Objectif : étendre les bienfaits du projet à tous les futurs habitants de logements passifs à caractère social.

Depuis deux ans, la maison de quartier Bonnevie développe un projet dont elle se fait le porte-voix : accueillir dans un habitat collectif et passif, l'Espoir1 (AE 351), des familles nombreuses issues de l'immigration et défavorisées. Elle a présenté les enseignements issus de cette expérience. Le but : faire boule de neige.
La durabilité comme fil rouge
L’Espoir suit une ligne de condu...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une