Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

Grossesse et toxicomanie : un couple impossible ?

Alter Échos n° 361 27 mai 2013 Marinette Mormont

Quand on parle de grossesse et d'addiction, il est difficile de se départir d'un sentiment de malaise, tant la mère et l'enfant semblent vulnérables. Rencontre avec deux services qui assurent un suivi psycho-médico-social de (futurs) parents toxicomanes. Le fil rouge de leur action : le soutien à la parentalité

Rue Haute, à Bruxelles, en face de l'Hôpital Saint-Pierre : l'Espace Alizés, espace d'accueil du service Parentalité-Addiction du CHU1. Quelques pièces douillettes et colorées. L'équipe y accueille, quatre jours par semaine, des (futurs) parents toxicomanes et leurs enfants. Femmes enc...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Quand on parle de grossesse et d'addiction, il est difficile de se départir d'un sentiment de malaise, tant la mère et l'enfant semblent vulnérables. Rencontre avec deux services qui assurent un suivi psycho-médico-social de (futurs) parents toxicomanes. Le fil rouge de leur action : le soutien à la parentalité

Rue Haute, à Bruxelles, en face de l'Hôpital Saint-Pierre : l'Espace Alizés, espace d'accueil du service Parentalité-Addiction du CHU1. Quelques pièces douillettes et colorées. L'équipe y accueille, quatre jours par semaine, des (futurs) parents toxicomanes et leurs enfants. Femmes enc...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Aller plus loin

Quand on parle de grossesse et d'addiction, il est difficile de se départir d'un sentiment de malaise, tant la mère et l'enfant semblent vulnérables. Rencontre avec deux services qui assurent un suivi psycho-médico-social de (futurs) parents toxicomanes. Le fil rouge de leur action : le soutien à la parentalité

Rue Haute, à Bruxelles, en face de l'Hôpital Saint-Pierre : l'Espace Alizés, espace d'accueil du service Parentalité-Addiction du CHU1. Quelques pièces douillettes et colorées. L'équipe y accueille, quatre jours par semaine, des (futurs) parents toxicomanes et leurs enfants. Femmes enc...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Marinette Mormont

Originaire d’Arlon, « le trou de la Belgique », Marinette pense un moment devenir guide de montagne ou Tintin reporter avant de s’orienter vers des études d’histoire. Qui l’aménent au final à faire du journalisme parce que, dixit, elle ne sait faire que ça… À ses yeux, le social est un savant mélange d’attention à l’autre et de justice avec un grand J. Et l’information ? C’est parler du manque de prise en compte de l’autre et du manque de justice. Contact : marinette [dot] mormont [at] alter [dot] be

A la Une