Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

Frédéric Pauwels saisit l’envers du décor

Alter Échos n° 360 21 mai 2013 Gilda Benjamin

Le photographe belge a toujours placé l’humain au centre de son œuvre. La nouvelle exposition qu’il présente au Musée de la Photo de Charleroi nous montre la femme derrière la prostituée

Insécurité, mépris, rejet, incompréhension… Les prostituées, la plupart du temps victimes forcées, évoluent dans un milieu improbable et montré du doigt, sorte de « No Man’s Land » où l’abject semble être de mise. Frédéric Pauwels a régulièrement posé son regard de photographe et d’observateur du monde sur des situations qui l’interpellent : SDF, hôpitaux, quartiers abandonnés… Jusqu’à sa première plongée dan...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Le photographe belge a toujours placé l’humain au centre de son œuvre. La nouvelle exposition qu’il présente au Musée de la Photo de Charleroi nous montre la femme derrière la prostituée

Insécurité, mépris, rejet, incompréhension… Les prostituées, la plupart du temps victimes forcées, évoluent dans un milieu improbable et montré du doigt, sorte de « No Man’s Land » où l’abject semble être de mise. Frédéric Pauwels a régulièrement posé son regard de photographe et d’observateur du monde sur des situations qui l’interpellent : SDF, hôpitaux, quartiers abandonnés… Jusqu’à sa première plongée dan...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une