Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

#discrimination

Archives

Pourquoi les femmes sont-elles plus mal logées ?

En octobre dernier, lors d’un colloque sur la précarité des femmes1, Nicolas Bernard, professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis, avaitexpliqué les liens entre les femmes, la précarité et le mal-logement. Retour sur son intervention.

Archives

Octroi du label Diversité à 10 entreprises

Lors de la conférence interministérielle « Intégration dans la société » du 11 mai 2005, il a été décidé d’examinerl’instauration d’un label pour les entreprises qui promeuvent une politique active de promotion de la diversité au sein de leur organisation. Une expérience pilote destinéeà accompagner un nombre limité d’entreprises pour l’instauration du label a été lancée en septembre 2006. Le projet s’adressait aussi bien aux grandesqu’aux petites entreprises, dans les secteurs privé, public et tertiaire. Quinze entreprises au total se sont volontairement engagées pour cette phase pilote, au cours de laquelle ellesont pu compter sur le soutien d’un consultant en diversité. Dix sont aujourd’hui labélisées.

Archives

1re bourse à l’emploi à discrimination positive

La lutte contre la discrimination à l’embauche s’organise en Flandre. Une bourse à l’emploi destinée aux groupes les plus discriminés se tiendra auBEMT1 de Geel le 26 octobre prochain. Resoc, VDAB, Voka, Unizo, Boerenbond, VKW, ACV, ABVV, ACLVB soutiennent l’initiative, reste à savoir si les entreprises seront aurendez-vous…

La diversité dans la fonction publique : bilan après un an de réformes

 » La diversité fait notre richesse.  » C’est sur ce thème que le ministre de la Fonction publique, Christian Dupont1, a lancé le 27 mars une campagne depromotion de la diversité dans l’administration fédérale2. L’occasion de dresser un premier bilan de son plan d’action  » Valoriser la diversité ».

Archives

Journée mondiale de l'Habitat : ce qu'il faut faire et ne pas faire

À mesure qu’augmente l’urbanisation, la paupérisation s’accroît. Afin d’éviter que trois milliards d’humains ne vivent pas dans des taudis d’ici 2050, l’ONU propose uncatalogue de choses à faire et à ne pas faire.

Archives

Journée mondiale de l’Habitat : ce qu’il faut faire et ne pas faire

À mesure qu’augmente l’urbanisation, la paupérisation s’accroît. Afin d’éviter que trois milliards d’humains ne vivent pas dans des taudis d’ici 2050, l’ONU propose uncatalogue de choses à faire et à ne pas faire.

Archives

Qu’a fait Adecco pour lutter contre la discriminationdepuis le flagrant délit de 2001 ?

Pour rappel, Adecco Belgique1 avait fait l’objet, fin février 2001, d’un flagrant délit de discrimination raciale à l’embauche dans le cadred’une enquête ouverte à la suite d’une plainte de la Ligue des droits de l’homme2 et du Centre pour l’égalité des chances et la luttecontre le racisme3.

Archives

Politique « transversale » d’autonomie de la personne handicapée

Le 20 février 2003, le ministre Detienne présentait deux axes importants au gouvernement wallon dont un programme en vingt points qui confirme sa volonté de permettre auxpersonnes handicapées de gérer de mieux en mieux leur vie. En matière d’accessibilité et de mobilité pour l’essentiel, et au travers d’unepolitique « transversale » (de ministère à ministère avec concertation et évaluations constantes). Et ce, dans le contexte de l’annéeeuropéenne de la personne handicapée. Cette « conférence interministérielle » coordonnée au niveau fédéral par Greet van Gool seracensée donner un écho à la récente modification légale de la loi du 15 février 2003, élargissant ainsi la notion de « discrimination »jusqu’à y englober les personnes handicapées. On y précise désormais que, en matière d’accessibilité, « l’absenced’aménagements raisonnables pour la personne handicapée constitue une discrimination ».

Archives

Flandre : discrimination à l’accès au logement social à Beringen et état des lieux du secteur

Le logement était au cœur de l’actualité ces deux dernières semaines dans la presse flamande1. Avec d’abord une polémique qui a fait rage cemois-ci à Beringen (Limbourg) autour de la politique locale d’attribution des logements sociaux. La société KBM (Kantonale Bouwmaatschappij van Beringen), qui gère 4000 logements sociaux dans l’ouest du Limbourg, utilise en effet un système de quotas, basés sur la nationalité mais aussi le type de famille, l’âge et lesrevenus des candidats au logement. La société limbourgeoise déclare ainsi lutter contre la formation de ghettos dans les quartiers. Cette politique a cependant pour premier effetde rallonger démesurément les délais d’attente pour certaines catégories de personnes. Ainsi, à Beverlo, le temps d’attente moyen pour un logement avecdeux chambres est de 35 mois pour les familles européennes, et de 114 mois pour les autres familles. Au niveau régional, la Vlaamse Huisvesting Maatschappij (VHM) a adressé uneprotestation à la KBM pour ces pratiques contraires à la législation belge et en contradiction avec les objectifs du logement social.

Archives

Coups et insultes racistes : les limites de l’impunité policière

Dix ans après s’être fait rouer de coups et insulter par une dizaine de gendarmes lors d’un contrôle d’identité, Rachid N. vient enfin d’obtenirjustice. En effet, la 14e chambre de la cour d’appel de Bruxelles a condamné, le 30 juin dernier, un des policiers (gendarme à l’époque) à une peine de huitmois de prison avec sursis de cinq ans ainsi qu’à 5.000 euros de dommages et intérêts. Motif de la condamnation : coups, injures et incitation à la discrimination,à la haine et à la violence.

Archives

Handicap et société : un regard tourné vers le futur du secteur

Pour marquer son 40e anniversaire, le Village n°1 organisait les 4 et 5 décembre un colloque sur le thème « Handicap et société ». Pour ses promoteurs,c’était l’occasion avec les acteurs de l’insertion sociale, non pas de se tourner nostalgiquement vers le passé, mais bien de réfléchir au futur dusecteur et de poser des jalons de développement.

Archives

Proposition fédérale pour mieux protéger les locataires et acheteurs de logements

La députée fédérale Karine Lalieux (PS)1 a récemment concocté une proposition de loi visant à mieux garantir le droit au logement, etmodifiant la loi du 20 février 1991 sur les baux de résidence principale et la loi du 4 août 1992 relative au crédit hypothécaire. Ce texte vise à «rendre plus transparent » et à « encadrer le rapport entre les parties, et de garantir à la partie la plus faible (le locataire, l’acheteur de son propre logement) unemeilleure protection ». Il vise aussi à lutter contre certaines formes de spéculation. Il s’agit de réglementer des aspects qui échappent à lacompétence des Régions.