Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Un instrument pour comparer les politiques d’intégration au niveau européen

Les migrants sont fréquemment invités à s’intégrer. Mais, dans la réalité, en ont-ils la possibilité ? Quelles sont les politiquesdéfinies par les États membres de l’Union européenne pour permettre à l’intégration d’avoir lieu ? Et ces politiques sont-elles vraiment lesbonnes ? C’est pour apporter des réponses à ces questions que le Migration Policy Group et le British Council ont conçu le Migrant Integration Policy Index (Mipex),l’étude comparative la plus vaste jamais consacrée à la politique d’intégration des vingt-cinq pays de l’Union européenne, de la Suisse, de laNorvège et du Canada. Les principaux partenaires de recherche sont l’Université de Sheffield et l’Université libre de Bruxelles. La Fondation Roi Baudouin1, partenairebelge du projet, organisait ce 4 juin un colloque sur le sujet.

18-06-2008 Alter Échos n° 254

Les migrants sont fréquemment invités à s’intégrer. Mais, dans la réalité, en ont-ils la possibilité ? Quelles sont les politiquesdéfinies par les États membres de l’Union européenne pour permettre à l’intégration d’avoir lieu ? Et ces politiques sont-elles vraiment lesbonnes ? C’est pour apporter des réponses à ces questions que le Migration Policy Group et le British Council ont conçu le Migrant Integration Policy Index (Mipex),l'étude comparative la plus vaste jamais consacrée à la politique d’intégration des vingt-cinq pays de l’Union européenne, de la Suisse, de laNorvège et du Canada. Les principaux partenaires de recherche sont l'Université de Sheffield et l'Université libre de Bruxelles. La Fondation Roi Baudouin1, partenairebelge du projet, organisait ce 4 juin un colloque sur le sujet.Selon cette étude comparative2 assez poussée, la Belgique obtient une très honorable troisième place, derrière la Suède et le Portugal quiobtiennent de meilleurs scores et juste devant les Pays-Bas. Mais il est évident que la relativisation qu’induit forcément ce type d’étude comparative peut êtretrompeuse d&...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)