Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Enseignement

«Malgré la qualité de nos enseignants, l’école a tendance à maintenir les inégalités, voire à les accentuer»

Réforme des rythmes scolaires, tronc commun, accompagnement personnalisé, pôles territoriaux… Un bon lot de mesures du Pacte d’excellence entre en vigueur ce mois de septembre. Avec, pour double objectif, d’améliorer le niveau de l’enseignement belge francophone tout en le rendant plus équitable et adapté à chaque élève. À l’aube de cette rentrée scolaire chargée, la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir (PS), revient pour Alter Échos sur ce défi et livre son analyse des inégalités scolaires.

Caroline Désir en 2014. Wikipedia

Alter Échos: L’objectif de mixité sociale à l’école, présent dans plusieurs décrets, apparaît comme de plus en plus fondamental. Est-il selon vous atteignable?
Caroline Désir: La question est en effet fondamentale et dépasse évidemment largement le strict cadre scolaire. Notre société reste profondément marquée par de nombreuses inégalités structurelles malgré des décennies de luttes et de conquêtes sociales. Sur cette base, le défi de la mixité s’impose d’emblée à l’école. Les leviers possibles pour garantir littéralement la mixité sociale seraient d’imposer des mécanismes de régulation du choix d’inscription et d’avoir une vision et un fonctionnement global. C’est en partie la logique du décret inscription, qui constitue un équilibre entre la liberté de choix des parents et la volonté du pouvoir politique de favoriser la mixité sociale et l’égalité d’accès à toutes les écoles.
AÉ: Mais cet équilibre semble difficile à maintenir…
CD: En effet, et il reste encore beaucoup de barrières à dépasser pour rencontrer les objectifs du décret, comme l’accès à l’information, qui est très différent en fonction des origines socioculturelles. Ou encore les réalités des quartiers qui concentrent davantage de précarité.
Les modifications que nous venons d’apporter au décret inscription peuvent apporter certaines réponses pour lever ces barrières. Ainsi, le renforcement du poids de l’indi...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Clara Van Reeth

Clara Van Reeth

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)