Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Camille Crucifix

Camille Crucifix

L’avenir fauché

Pour être riche, mieux vaut hériter que travailler. Même pas besoin d’attendre l’étape «décès et testament». Les jeunes adultes/futurs héritiers bénéficient déjà de manière indirecte: vacances tous frais payés dans la résidence familiale, kot financé par les parents, donation pour acheter un bien immobilier… C’est certain, l’argent de famille aide pour l’indépendance financière. Qu’en est-il des autres jeunes adultes? Comment assurent-ils leur avenir sans patrimoine familial? 

Et si nous ne transmettions plus rien ?

Des testaments vides. Comment l’absence de transmission influencerait-elle nos vies, notre société? Une approche philosophique de l’héritage à laquelle Axel Gosseries et Marie Bastin répondent. L’un est chercheur FNRS et professeur à l’UCLouvain, l’autre est doctorante en philosophie. Ensemble, ils gèrent le projet «Fair Inheritance» à l’UCLouvain (Chaire Hoover). Ce projet encourage les recherches consacrées aux questions de justice soulevées par l’héritage et sa taxation.