Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

L'accueil de jour SDF, mal-loti des subsides

Alter Échos n° 357 29 mars 2013 Baudouin Massart

Les services d'accueil de jour bruxellois plaident pour un renforcement d'un accompagnement structurel des sans-abri en vue de leur réhabilitation sociale. Ils réclament aussi une reconnaissance et un financement décent de leur secteur. Ainsi qu'un renforcement du projet « Hiver 86 400 » pour 2013-2014
« On parle beaucoup des SDF en ce moment, observe Emmanuel Bawin, directeur de la maison d'accueil l'Ilot1. Notre constat est que ces personnes sont à la rue tout au long de l'année. On plaide pour que le financement soit mieux réparti tout au long de l'année. C'est moins spectaculaire que l'ouv...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Les services d'accueil de jour bruxellois plaident pour un renforcement d'un accompagnement structurel des sans-abri en vue de leur réhabilitation sociale. Ils réclament aussi une reconnaissance et un financement décent de leur secteur. Ainsi qu'un renforcement du projet « Hiver 86 400 » pour 2013-2014
« On parle beaucoup des SDF en ce moment, observe Emmanuel Bawin, directeur de la maison d'accueil l'Ilot1. Notre constat est que ces personnes sont à la rue tout au long de l'année. On plaide pour que le financement soit mieux réparti tout au long de l'année. C'est moins spectaculaire que l'ouv...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Les services d'accueil de jour bruxellois plaident pour un renforcement d'un accompagnement structurel des sans-abri en vue de leur réhabilitation sociale. Ils réclament aussi une reconnaissance et un financement décent de leur secteur. Ainsi qu'un renforcement du projet « Hiver 86 400 » pour 2013-2014
« On parle beaucoup des SDF en ce moment, observe Emmanuel Bawin, directeur de la maison d'accueil l'Ilot1. Notre constat est que ces personnes sont à la rue tout au long de l'année. On plaide pour que le financement soit mieux réparti tout au long de l'année. C'est moins spectaculaire que l'ouv...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une