Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Edito

Il était une fois une poubelle

Alter Échos n° 368 25 octobre 2013 Sandrine Warsztacki

C'est un geste que l'on accomplit plusieurs fois par jour, sans même y songer. Le pied se pose sur la pédale. Le couvercle s'ouvre dans un grincement discret. Le bruit sourd d'un journal froissé, d'un reste de repas ou d'une canette vide. Tout au plus, interrompra-t-on deux secondes cet enchaînement de gestes automatiques pour se demander si le polystyrène du yaourt trouve sa place dans le sac destiné aux emballages en carton ou si l'on ne vient pas de jeter par mégarde la cuillère avec le pot... Vous êtes-vous jamais demandé ce que devenaient vos poubelles une fois posées sur le trottoir ? Q...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Sandrine Warsztacki

Sandrine rêvait de devenir glaciologue. Ou marchand de glaces. Elle a fini par vendre des articles sur papier glacé. Parce qu’elle a plus la bosse des lettres que des maths, Sandrine a étudié le journalisme et l’anthropologie à l'ULB. Aujourd’hui, Sandrine est rédactrice en chef d'Alter Échos. Pour elle, le social, c’est «un ensemble de travailleurs bien plus courageux qu’elle qui se battent au quotidien pour un monde plus juste». Et l’info, ce sont «des lignes qui peuvent parfois changer le cours des événements». Son héros : Jack London. sandrine [dot] warsztacki [at] alter [dot] be

A la Une