Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Migrations
© Frédéric Pauwels

Exil: «Une vie sans souffrance est un leurre total»

4 mai 2016 Marinette Mormont

Les troubles psychiques constituent l’une des pathologies les plus fréquentes chez les personnes migrantes dont le parcours est marqué par la précarité et le déracinement. Le 22 avril dernier, l’Agence Alter et Médecins du monde organisaient un midi-débat autour de la problématique de la santé mentale des personnes exilées. Compte-rendu des échanges.

«Être et se sentir auteur et acteur, individuel et collectif, de son devenir.» C’est de cette manière que Jean-Claude Métraux, pédopsychiatre et chargé de cours à l’Université de Lausanne en Suisse, définit une bonne santé mentale. Et si la sou...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Marinette Mormont

Originaire d’Arlon, « le trou de la Belgique », Marinette pense un moment devenir guide de montagne ou Tintin reporter avant de s’orienter vers des études d’histoire. Qui l’aménent au final à faire du journalisme parce que, dixit, elle ne sait faire que ça… À ses yeux, le social est un savant mélange d’attention à l’autre et de justice avec un grand J. Et l’information ? C’est parler du manque de prise en compte de l’autre et du manque de justice. Contact : marinette [dot] mormont [at] alter [dot] be

A la Une