Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Impossible de se cacher avec le "rapport social électronique" ?

Un nouveau «jouet» informatique pour les CPAS?

Alter Échos n° 422 3 mai 2016 Martine Vandemeulebroucke

Depuis le 1er avril, les assistants sociaux peuvent échanger des données sur les usagers des CPAS via le rapport social électronique. Un nouvel outil informatique qui va faciliter leur travail, comme l’assure le ministre MR Willy Borsus? Les CPAS n’étaient pas demandeurs. Certains y voient même un dangereux moyen de pister les pauvres et de détricoter le secret professionnel.«Le but du rapport social électronique est de mettre en place un cadre d’échanges électroniques de données pertinentes directement entre les CPAS via la Banque Carrefour de la Sécurité sociale afin de mettre en œuvre une p...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Depuis le 1er avril, les assistants sociaux peuvent échanger des données sur les usagers des CPAS via le rapport social électronique. Un nouvel outil informatique qui va faciliter leur travail, comme l’assure le ministre MR Willy Borsus? Les CPAS n’étaient pas demandeurs. Certains y voient même un dangereux moyen de pister les pauvres et de détricoter le secret professionnel.«Le but du rapport social électronique est de mettre en place un cadre d’échanges électroniques de données pertinentes directement entre les CPAS via la Banque Carrefour de la Sécurité sociale afin de mettre en œuvre une p...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une