Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Petite enfance / Jeunesse

Une réforme santé mentale pour les 0-18 ans

Une nouvelle politique de soins de santé mentale pour les enfants et les adolescents sera bientôt initiée. C’est, entre autres choses, ce qui est ressorti de la première Conférence Interministérielle Santé 2015 qui s’est tenue ce lundi 30 mars dans la matinée.

30-03-2015
© Shutterstock

Depuis 2010, la réforme 107 s’attache à fermer une partie des lits psychiatriques au profit de nouvelles équipes mobiles œuvrant dans le milieu de vie. Une nouvelle politique de soins de santé mentale pour les enfants et les adolescents qui va aujourd’hui être initiée. C’est, entre autres choses, ce qui est ressorti de la première Conférence Interministérielle Santé 2015 qui s’est tenue ce lundi 30 mars dans la matinée.

Cette réforme des soins de santé mentale à destination des enfants et adolescents découle notamment des constats élaborés dans la déclaration conjointe des différents ministre de la Santé de décembre 2012 ainsi que dans la déclaration conjointe complémentaire (février 2014) :

  • L’offre de soins pour les enfants et adolescents est insuffisante par rapport aux besoins ;

  • Le fonctionnement non intégré des soins de santé mentale de l’enfant et de l’adolescent ;

  • La prise en compte insuffisante des déterminants de la santé, ainsi que du contexte socioéconomique, dans les soins de santé mentale des enfants et adolescents.

Un des objectifs de la réforme : passer d’une logique d’institution à une logique de structure ambulatoire, et limiter les traitements de type hospitalier aux cas aigus en mettant en place des réseaux et circuits de soins en santé mentale pour les enfants et adolescents.

Les ministres ont aussi approuvé la constitution du groupe de travail « Task Force soins de santé mentale ». Celui-ci rédigera un appel à projets orienté enfants et adolescents. La première étape, selon un communiqué du cabinet du ministre Gosuin, qui coprésidait la CIM avec Guy Vanhengelchargé, sera « d’élaborer le financement, la coordination du réseau, une programmation de la réforme des soins de santé basée sur le Guide et la réalisation d’un plan de communication et d’une campagne d’information. »

Sur la réforme des soins de santé mentale menée actuellement, lire aussi : « Les soins de santé mentale sortent-ils vraiment de l’hôpital ? » (Alter Échos n° 395 du 21.01.2015), ainsi que « Après 25 ans de réforme en santé mentale, les choses n’ont pas vraiment basculé » (Alter Échos n°391 du 14.10.2014).

Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice web, contact freelances, journaliste (social, santé, logement).

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)