Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#violence

Social

Les questions de genre, dernières de classe

La conscience des inégalités semble concomitante au travail social. Pourtant, les discriminations de genre sont encore très peu abordées dans le cursus d’assistant social, où les jeunes femmes demeurent par ailleurs largement majoritaires. Cours dédié ou approche transversale: être initié à ces questions peut infléchir toute une pratique professionnelle.

Justice

Violences policières : pire qu’hier, mieux que demain ?

Vingt-cinq ans qu’Alter Échos explore les politiques sociales en Wallonie et à Bruxelles. Chaque mois, notre revue a décidé de replonger dans ses archives. Les violences policières ont occupé l’actualité ces derniers mois, de Minneapolis à Anderlecht en passant par Blankenberge. Ce phénomène est loin d’être neuf.

Dossier

Travail social : la violence en première ligne

Janvier 2019. Des allocataires sociaux en viennent aux mains dans les locaux du CPAS de La Louvière. L’année précédente, deux travailleurs y avaient été victimes d’une agression (lire « L’équilibre fragile du CPAS de La Louvière »). Au Forem, chez Actiris, [...]

Social

« C’est une chaise qui vole, un café jeté au visage, un chapelet d’insultes »

Kris Meurant – coordinateur de mission chez Transit – et Muriel Allart – coordinatrice Housing First chez Smes-b – répondent aux questions d’Alter Échos concernant les violences faites aux travailleurs sociaux.

Social

Se former pour faire face aux violences

Elles s’intitulent «Gérer l’agressivité dans le travail social» ou «Faire face à la violence des usagers». Une série de formations invitent les travailleurs sociaux à s’outiller, pour prévenir et désamorcer les situations de violence. Dans ces espaces s’expriment aussi les expériences enfouies, l’isolement et les violences institutionnelles. Des formations qui, parfois, permettent de resolidariser les équipes et de repenser l’organisation de l’accueil des usagers.

Citoyenneté

Manifs, grèves : c’est plus comme avant ?

Déçus par les grèves et manifestations, certains militants sont-ils tentés de trouver d’autres moyens d’action moins «consensuels»?