Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#hébergement

Social

Parc Astrid : la misère moins pénible en plein air ?

Dès la mi-mars, les autorités liégeoises ont rassemblé quelque 70 personnes sans abri au parc Astrid, sous tentes individuelles, brandissant la nécessité sanitaire d’un confinement en plein air. Un «encampement»(1) inédit dont les failles ont été rapidement pointées par les associations de terrain. À l’heure du déconfinement, l’inquiétude demeure quant au devenir de ces personnes fragilisées.

Jeunesse (Aide à la)

Jeunes LGTB : un refuge pour se reconstruire

Avec le soutien de la Ville et du CPAS de Liège, la fondation Ihsane Jarfi a ouvert en juin dernier un dispositif d’accueil d’urgence pour les jeunes rejetés par leur famille en raison de leur orientation sexuelle et/ou de leur genre. Une première en Wallonie.

Abonnés
Photomaton

« Il faut mener de front un discours d’accueil et un discours social de réduction des inégalités »

Avec Les migrants en bas de chez soi, Isabelle Coutant, sociologue des quartiers populaires au CNRS, analyse toute la complexité de la crise migratoire à l’échelle d’un quartier populaire du XIXe arrondissement de Paris, le quartier de la Place [...]

22-03-2018
Migrations

Le City Plaza d’Athènes : pas de room service, et néanmoins le meilleur hôtel d’Europe

Il y a quelque temps encore, l’hôtel Plaza accueillait les touristes désireux de visiter la capitale grecque, berceau de la démocratie. Depuis près de deux ans, dans une Grèce en crise, un collectif de citoyens se mobilise pour y héberger plus de 350 migrants. Une occupation qui, outre le gîte qu’elle offre à ces personnes fragilisées, se singularise par son engagement politique obstiné.

Social

Maisons « pirates » : interdire ou encadrer ?

On dénombrerait une cinquantaine d’hébergements non agréés en Belgique francophone. Si certains offrent une solution correcte pour un public qui n’a pas trouvé de place dans le circuit «officiel», les dérives constatées dans d’autres sont légion. À Bruxelles comme en Wallonie, le vide juridique qui entoure ces hébergements est en voie d’être comblé. Bruxelles se dirige vers une interdiction. La Wallonie s’oriente vers une forme d’encadrement souple.