Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Culture

Statut d’artiste : en septembre, ça va chauffer ?

Au printemps, on parlait d’une refonte du statut d’artiste. Aujourd’hui, le dossier avance gentiment, sur fond de petites rivalités entre PS et Écolo. Avant une accélération à partir de septembre ?

© Flickrcc Andrew Sutherland

Il y a quatre mois, en pleine crise du Covid-19, les artistes se prennent à rêver. Organisée le 12 mai 2020, une conférence interministérielle mettant en présence les trois ministres de la Culture communautaires – Jan Jambon (N-VA), Bénédicte Linard (Écolo) et Isabelle Weykmans (PFF) – vient de prévoir un déconfinement progressif de la culture. Surtout, un communiqué de presse publié dans la foulée de l’événement planifie aussi l’organisation d’une prochaine conférence consacrée notamment à la «construction d’un véritable statut d’artiste». «Il existe aujourd’hui une opportunité pour travailler à un vrai statut d’artiste plus social et plus accessible», affirme à cette époque Nicolas Parent, le porte-parole de Bénédicte Linard. Une aubaine… Voilà des années que le secteur de la culture réclame une refonte du statut. On se dit alors que «grâce» au Covid, les artistes sont sur le point de faire valoir leurs revendications. Des voix s’élèvent aussi pour rappeler qu’il conviendra peut-être d’intégrer au nouveau statut d’autres travailleurs qui, comme les artistes, travaillent également à coups de CDD courts dans des domaines comme le copywriting, le journalisme, le graphisme… Aujourd’hui, Alter Échos fait le point.
«Pathétique»
«Artistes et technicien·ne·s: Ne les abandonnons pas pendant la formation gouvernementale.» C’est par ces mots sans équivoque que commence une carte blanc...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Il y a quatre mois, en pleine crise du Covid-19, les artistes se prennent à rêver. Organisée le 12 mai 2020, une conférence interministérielle mettant en présence les trois ministres de la Culture communautaires – Jan Jambon (N-VA), Bénédicte Linard (Écolo) et Isabelle Weykmans (PFF) – vient de prévoir un déconfinement progressif de la culture. Surtout, un communiqué de presse publié dans la foulée de l’événement planifie aussi l’organisation d’une prochaine conférence consacrée notamment à la «construction d’un véritable statut d’artiste». «Il existe aujourd’hui une opportunité pour travailler à un vrai statut d’artiste plus social et plus accessible», affirme à cette époque Nicolas Parent, le porte-parole de Bénédicte Linard. Une aubaine… Voilà des années que le secteur de la culture réclame une refonte du statut. On se dit alors que «grâce» au Covid, les artistes sont sur le point de faire valoir leurs revendications. Des voix s’élèvent aussi pour rappeler qu’il conviendra peut-être d’intégrer au nouveau statut d’autres travailleurs qui, comme les artistes, travaillent également à coups de CDD courts dans des domaines comme le copywriting, le journalisme, le graphisme… Aujourd’hui, Alter Échos fait le point.
«Pathétique»
«Artistes et technicien·ne·s: Ne les abandonnons pas pendant la formation gouvernementale.» C’est par ces mots sans équivoque que commence une carte blanc...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)