Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Vu de Flandre

Inventer un autre enfermement

Deux maisons de détention vont être expérimentées en Flandre et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le ministre de la Justice l’a décidé. Au nord du pays, Genk s’est portée candidate. Côté francophone, on n’est pas aussi avancé, mais le temps presse.

Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 420 + votre adresse » à mmx@alter.be

Abonnés

Vieillir ensemble

La première génération d’immigrés turcs et marocains est largement à l’âge de la retraite. Pas sûr que le secteur des maisons de repos soit prêt à les accueillir.

Abonnés

Ça coince à la garderie

La Flandre a décidé par décret de faire passer une série d’enfants de l’enseignement spécial au général. Reste le problème des garderies…

Abonnés

Des familles suivies de très près

Malines a sa brigade pour assister les familles en détresse, une première en Flandre. Et ça marche.

Abonnés

Familles d’accueil pour réfugiés

Pleegzorg Vlaanderen, l’agence flamande de placement familial, a proposé à des familles d’accueillir des réfugiés. Le succès dépasse toutes les espérances.
Cet article vous intéresse? Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 409 + votre adresse » à mmx@alter.be

Abonnés

Détenus psychiatriques : le chaînon manquant

L’ouverture d’un centre à Bierbeek devrait enfin fournir un début de solution pour les détenus présentant des problèmes psychiatriques.

Bien traités mais bien seuls

La Flandre vient de sonder les usagers de ses foyers de soins résidentiels. Des résidents qui ne manquent de rien matériellement parlant. Pour le reste, c’est autre chose…

19-08-2015

Manger pour 1 euro

Des repas à 1 euro pour les enfants de familles pauvres. Devenue ministre, Liesbeth Homans (N-VA) souhaite maintenant généraliser à toute la Flandre cette mesure qu’elle avait instaurée à Anvers en tant qu’échevine.

16-06-2015

Thérapie en ligne

La file d’attente pour des consultations psychiatriques dépasse souvent les six mois en Flandre. Pour remédier à cette situation, une institution de soins a créé un service d’aide psychiatrique en ligne.

Pauvre et immobile

Le néerlandais n’a besoin que d’un seul mot («vervoersarmoede») pour désigner la précarité en matière de transport. Ce qui n’empêche pas le problème d’évoluer plutôt dans le mauvais sens au Nord du pays.

Juges et psychiatres, de grands malentendus

En mars 2015, un incident a fait grand bruit en Flandre. Faute de place en institution, une jeune fille de 17 ans, qui avait été envoyée en pédopsychiatrie à la suite d’une décision d’un juge de la jeunesse, a passé la nuit dans un commissariat après que les psychiatres du réseau hospitalier d’Anvers ont refusé de poursuivre son traitement.

11-05-2015

Les vieux du bord de mer

Depuis trois ans, Ostende possède un centre d’accueil pour les seniors en difficulté. De par sa situation, la station balnéaire cumule les problèmes en la matière.