Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Travailleuses du sexe (1) : une voix qui dérange

La prostitution est-elle un travail comme un autre ou, nécessairement, une oppression? Cette question, vieille comme un métier qu’on dit être le plus vieux du monde, n’est pas près de trouver une réponse définitive. Le mouvement abolitionniste, dans le sillage de la vague #metoo, a le vent en poupe. Face à lui émerge une autre parole, celle des travailleurs du sexe (TDS), qui revendiquent une voix propre. En Belgique, l’association UTSOPI bouscule le débat public.

Au clair de la lune, mon petit boulot…

En Belgique, on travaille peu de nuit. Ce qui n’est pas plus mal quand on voit les effets dévastateurs que cela peut avoir sur la santé. Pourtant, certains travailleurs semblent y trouver un intérêt, voire une poésie. Les employeurs, quant à eux, souhaiteraient aller encore plus loin… Petit tour du propriétaire au départ d’une nuit d’été, à la clinique Saint-Jean.

Abonnés

Délégué syndical : entre gageure et sacerdoce

Entre pressions et menaces, il est parfois difficile d’exercer une fonction de délégué syndical en 2019. Le monde du travail est de plus en plus violent. La structure des entreprises évolue. De nouvelles formes de management voient le jour. Le dialogue social n’y a pas toujours bonne presse.  

Regain de tension autour des social impact bonds

La mission locale de Forest finance un de ses projets via des «social impact bonds», un outil permettant à des investisseurs privés de financer un projet social. Avec retour sur investissement en cas de succès. Jusqu’ici, tous les SIB «belges» concernaient des projets en phase de lancement. Le financement de la mission locale de Forest, opérateur bien implanté, constitue donc un changement de paradigme. Qui vient raviver les débats autour de cet objet controversé.

Abonnés

Temps de travail : remettre les pendules à l’heure

Travaille-t-on de plus en plus? En principe, non. La durée légale du temps de travail n’a pas bougé. En pratique, oui. Ce qui a changé, c’est un management qui a fait de la disponibilité du travailleur un impératif économique et presque une règle morale. Et si on recommençait à compter ses heures?

Abonnés

Travailleurs handicapés : des quotas pour rien ?

Employer des travailleurs handicapés ? Toutes les administrations du pays sont censées le faire. Des quotas ont même été fixés. Problème : personne – ou presque – ne les respecte…

Abonnés

CISP : un secteur malmené et sous le choc

C’est l’ultime rebondissement d’une très mauvaise histoire entre Pierre-Yves Jeholet et les centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP). En affaires courantes, et alors que la formation d’un futur gouvernement wallon est en cours, le ministre de l’emploi (MR) a menacé les [...]

25-06-2019

Intérim : un casse-tête dans la fonction publique

Depuis février, les administrations fédérales peuvent recourir au travail intérimaire pour remplacer des travailleurs statutaires ou contractuels. Les SPF ne se pressent pourtant pas pour tenter l’expérience…

Abonnés
Pierre Jassogne 09-06-2019 Alter Échos n° 474

Quand les pensionnés font le job

En Belgique, plusieurs dizaines de milliers de retraités travaillent. Que ce soit pour compenser une pension trop faible ou par souci de rester actifs. Alter Échos a rencontré quelques-uns des ces irréductibles qui, après 65 ans, continuent de se lever pour faire leurs heures…

Écart salarial hommes-femmes :
la guerre des chiffres

Le 8 mars dernier, Journée de la grève des femmes, a failli nous rendre fous. En cause: des chiffres – très – différents qui ont circulé concernant l’écart salarial entre les hommes et les femmes en Belgique. 3,3%? 19,4%? Alter Échos a tenté d’y voir plus clair. Et a déniché un scoop: ils sont tous les deux corrects…

Le bateau Farilu, un équipage hors du commun

Chez Farilu, c’est par le pain que passe l’inclusion des jeunes adultes en situation de déficience intellectuelle. Cette boulangerie de Boitsfort accueille depuis huit ans une quinzaine de jeunes qui participent à la confection de pains et pâtisseries.

Un rayon d’optimisme dans les roues des cyclo-coursiers

Ils sont les forçats de la livraison de nos plats chauds, par tout temps et à toute heure. Ils sont des milliers en Europe à travailler pour les grandes entreprises de la food-tech : Deliveroo, UberEATS, Foodora et consorts. Le plus souvent en tant qu’indépendants. Un statut qui ne leur offre que peu de sécurité en cas d’accidents ou de vols. C’est pourquoi partout en Europe certains cyclo-coursiers se regroupent pour monter des coopératives de livreurs. Si elles se révèlent difficiles à lancer, les coopératives peuvent être un excellent complément dans le marché de la livraison. L’idée fait son chemin chez nous : la Fédération Belge de la Cyclo-Logistique est née en décembre.

Abonnés