Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#Sans-abrisme

Social

« Nous espérons un maintien de l’effort des États pour ne pas remettre ces personnes à la rue »

La Feantsa et la Fondation Abbé Pierre présentaient ce jeudi 23 juillet leur « 5e regard sur le mal-logement en Europe ». Les deux organisations se réjouissent des mesures prises dans les différents États pour mettre à l’abri les personnes sans [...]

24-07-2020
© Colin Delfosse
Social

(L)armes d’errance. Souffrances et stratégies de survie des habitantes de la rue

Mauro Almeida Cabral est éducateur spécialisé et travailleur de rue au grand-duché de Luxembourg. Son ouvrage «(L)armes d’errance. Habiter la rue au féminin» – deuxième de la jeune collection belge «Transitions sociales et résistances» –, construit à partir de son travail d’intervenant en rue, invite les lecteurs dans le quotidien des habitantes de la rue, invisibles et sujettes à de nombreuses violences.

Abonnés
L'image

Pandémie et sans-abrisme

« J’ai décidé de partager ces quelques images pour témoigner de mon profond sentiment d’impuissance. Mais surtout mon immense respect pour mes collègues de terrain. Ils et elles sont là, chaque jour, pour continuer à faire le maximum, en maison [...]

Social

Le confinement dans les confins

Avec Les Confins, résistance au quotidien, le MOC de Bruxelles et ses organisations (Équipes populaires, Vie féminine, Ligue des travailleuses domestiques, Comité des travailleurs sans papiers, CSC, Mutualité chrétienne et JOC) partagent des récits de confinement de personnes marginalisées. [...]

Social

Le Covid-19 étouffe le secteur de l’aide alimentaire

Le secteur de l’aide alimentaire n’est pas épargné depuis le début de la crise du coronavirus. Problèmes d’approvisionnement, fermetures de restaurants sociaux, manque de bénévoles… La crise sanitaire rend la vie dure aux associations d’aide alimentaire et à ses [...]

Jeunesse (Aide à la)

Jeunes en errance : « Tous les voyants sont au rouge »

Encore mineurs ou ayant à peine atteint l’âge de la majorité, de nombreux jeunes, belges ou étrangers, errent entre un canapé de fortune, des structures d’accueil d’urgence et la rue. Ils ont échappé ou ont été lâchés par les dispositifs d’aide, et suscitent l’inquiétude des travailleurs sociaux. Lesquels se mobilisent pour élaborer des dispositifs pour les raccrocher au système.

Dossier

Un pas vers un toit. De la rue au logement.

De la rue au logement. Pour franchir ce pas – ou plutôt ce large fossé –, des dispositifs temporaires s’attellent à fournir un toit à des personnes qui en sont dépourvues et à les aider à se remettre en [...]

Social

Alain Maron : « Ma priorité, c’est la réinsertion sociale des sans-abri »

En novembre 2018, il y avait dans la région bruxelloise 4.187 sans-abri, dont 612 enfants. Inacceptable pour le ministre Écolo de l’Action sociale, Alain Maron,qui a décidé de sortir l’artillerie lourde sur le plan budgétaire, sans attendre les arbitrages de mars. Mais le ministre veut aussi de changer de stratégie. Finis les plans « hiver », place à l’accès immédiat au logement via, notamment, le Housing First.

Abonnés
Social

La Wallonie compte les sans-abri et sur les Relais sociaux

En Wallonie, on n’a pas encore lancé l’assaut contre le sans-abrisme mais on fourbit les armes. Un plan de lutte contre la pauvreté est en préparation, il va mobiliser l’ensemble du gouvernement wallon. La ministre chargée de l’Emploi et de l’Action sociale, Christie Morreale (PS), est sur le front. 

Social

Maisons d’accueil : pas facile d’y entrer, difficile d’en sortir

Les maisons d’accueil hébergent pour quelques mois des personnes sans abri ou mal logées en vue de faciliter leur réinsertion. Depuis que Housing First a débarqué en trombe en Belgique avec son leitmotiv «le logement d’abord», ces dispositifs font-ils encore le poids? Tour d’horizon de leurs forces et de leurs limites.

Abonnés
Logement

Tiny houses : aux grands maux les mini-remèdes ?

On les voit apparaître depuis quelques années, dans des bâtiments vides ou sur des friches. Des tiny houses, mini-maisons en bois modulables et mobiles, accueillent des sans-abri pour quelques mois. Effet de mode ou solution crédible au sans-abrisme et au mal-logement?

Abonnés
Environnement/territoire

« Les villes mettent en œuvre une violence qui agit sur le mépris »

Ouvrez les yeux et observez… ces «assis-debout» ou bancs segmentés en places individuelles fleurir dans nos gares et stations de métro. Ces grillages surgir au détour d’une rue. Et ces caméras discrètes épier nos pas. Pour Mickaël Labbé, philosophe spécialiste de l’architecture et auteur de «Reprendre place: contre l’architecture du mépris» (Payot, 2019), ce sont autant de signaux de mépris envoyés par la ville, de gestes hostiles – et parfois sournois – envers toutes celles et tous ceux qui la peuplent.