Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Grâce-Hollogne : 28 hectares de logements pour compenser l’aéroport

Le conseil communal de Grâce-Hollogne a approuvé le périmètre du plan communal d’aménagement (PCA) à l’est du village de Horion-Hozémont: les 28 hectares, répertoriés auparavant en zone agricole sur le plan de secteur, ont été classés au printemps en zone d’habitat à caractèrerural pour compenser les pertes de logements dans les quartiers de Rouvroy et Fontaine, suite au développement de l’aéroport de Bierset. Le périmètre du PCA estdélimité officiellement pour ne pas enclaver le terrain dans la ceinture des quelques habitations déjà construites sur les voiries équipées. Les projetsseront débattus au conseil communal. « La commune désignera d’abord un architecte paysagiste qui nous fera des propositions », précise l’échevin del’Aménagement du territoire, Daniel Parent (PS). Les idées maîtresses ? « C’est prématuré, répond-il, mais la majoritéprivilégiera un habitat convivial mixte acquisitif et locatif – à caractères privé et social : pas question de construire une cité ghetto ! »

28-07-2005 Alter Échos n° 151

Le conseil communal de Grâce-Hollogne a approuvé le périmètre du plan communal d’aménagement (PCA) à l’est du village de Horion-Hozémont : les 28 hectares, répertoriés auparavant en zone agricole sur le plan de secteur, ont été classés au printemps en zone d’habitat à caractèrerural pour compenser les pertes de logements dans les quartiers de Rouvroy et Fontaine, suite au développement de l’aéroport de Bierset. Le périmètre du PCA estdélimité officiellement pour ne pas enclaver le terrain dans la ceinture des quelques habitations déjà construites sur les voiries équipées. Les projetsseront débattus au conseil communal. « La commune désignera d’abord un architecte paysagiste qui nous fera des propositions », précise l’échevin del’Aménagement du territoire, Daniel Parent (PS). Les idées maîtresses ? « C’est prématuré, répond-il, mais la majoritéprivilégiera un habitat convivial mixte acquisitif et locatif – à caractères privé et social : pas question de construire une cité ghetto ! »

Des zones supplémentaires ?

Le terrain, non repris dans les zones d’exposition au bruit de l’aéroport, ne devrait pas être gêné par les avions – « en tout cas pas avant 50 ans», déclare l’échevin. Le déménagement des militaires impliquera une nouvelle révision du plan de secteur : « À ce moment, poursuit-il, nousreviendrons à charge auprès de la Région wallonne pour obtenir en supplément, sur 200 fois 350 mètres, une zone d’équipement communautaire et une autreréservée au logement social. Les 28 hectares obtenus ne compensent pas les zones perdues ». Actuellement, le site est consacré principalement àl’activité agricole. Le conseiller Philippe De Grady (CDH), propriétaire de 9 hectares, ne sera pas contraint de vendre son terrain « sauf expropriation pour caused’utilité publique en vue de construire du logement social », précise Daniel Parent. Selon le bourgmestre (PS), Maurice Mottard, « cela pourrait arriver ». LeCDH s’est donc abstenu lors du vote.

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)