Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Environnement/territoire

Le Plan HP est cartographié

Le gouvernement wallon vient d’adopter une cartographie détaillée pour le Plan Habitat Permanent

Le gouvernement wallon vient d'adopter une cartographie détaillée pour le Plan Habitat permanent
Le Plan Habitat permanent, habituellement appelé « Plan HP », a pour objectif de favoriser le droit au logement pour ceux qui habitent en permanence dans des infrastructures de loisir, inadaptées à l'habitat (pas de raccordement à l'eau ni à l'électricité, lieux non desservis par les transports en commun, etc.). Il s'agit la plupart du temps de personnes dans des situations de grande précarité qui logent dans des campings. Cette forme de précarité touche environ 10 000 personnes en Wallonie.Les communes qui comptent sur leur territoire ce type de logements peuvent bénéficier du Plan Habitat permanent, qui vise à donner – sur base volontaire – un logement « normal » aux occupants permanents des zones de loisirs reprises dans la liste du Plan HP. Car il s'agissait bien, jusqu'à ce jour, d'une liste de lieux, finalement peu détaillée.Pour visualiser précisément le phénomène et obtenir un outil de gestion et de communication fiable, un travail de fond a été mené avec les communes, la Direction interdépartementale de Cohésion sociale (DICS) et, entre autres, le cabinet du ministre en charge de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry (Ecolo). Une cartographie des zones du Plan HP a été dressée sur la base des indications des communes, qui ont pu dans un deuxième ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Aller plus loin

Le gouvernement wallon vient d'adopter une cartographie détaillée pour le Plan Habitat permanent
Le Plan Habitat permanent, habituellement appelé « Plan HP », a pour objectif de favoriser le droit au logement pour ceux qui habitent en permanence dans des infrastructures de loisir, inadaptées à l'habitat (pas de raccordement à l'eau ni à l'électricité, lieux non desservis par les transports en commun, etc.). Il s'agit la plupart du temps de personnes dans des situations de grande précarité qui logent dans des campings. Cette forme de précarité touche environ 10 000 personnes en Wallonie.Les communes qui comptent sur leur territoire ce type de logements peuvent bénéficier du Plan Habitat permanent, qui vise à donner – sur base volontaire – un logement « normal » aux occupants permanents des zones de loisirs reprises dans la liste du Plan HP. Car il s'agissait bien, jusqu'à ce jour, d'une liste de lieux, finalement peu détaillée.Pour visualiser précisément le phénomène et obtenir un outil de gestion et de communication fiable, un travail de fond a été mené avec les communes, la Direction interdépartementale de Cohésion sociale (DICS) et, entre autres, le cabinet du ministre en charge de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry (Ecolo). Une cartographie des zones du Plan HP a été dressée sur la base des indications des communes, qui ont pu dans un deuxième ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Arnaud Gregoire

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)