Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Catherine Daloze

Catherine Daloze

Télé-Accueil Bruxelles étend son offre d’écoute et s’ouvre au « chat »

On connaît depuis près de cinquante ans ce service d’écoute et de soutien par téléphone. Quelque 600.000 personnes en Communauté française,dont près de 230.000 rien que dans la capitale, composent chaque année son numéro de téléphone gratuit1. Depuis quelques mois, un nouveau moyen decommunication est disponible via le poste de Télé-Accueil de Bruxelles : le « chat-accueil »2.

Abonnés

Livraison pour les supervisions collectives dans le non-marchand

« Aujourd’hui, la supervision est à la mode ». Sur ce constat, trois opérateurs de formation ont entamé un travail de réflexion avec d’autrespraticiens de la supervision. Ils ont ensuite mené un plus large débat avec des acteurs concernés par la thématique de la supervision collective dans le secteurnon-marchand. Ils publient aujourd’hui les traces de ces échanges.

Deux formats y donnent accès. D’une part, le livre « Supervisions collectives. Croisements des pratiques, des regards et des savoirs »1 qui vient deparaître sous l’impulsion du trio (Centre de formation permanente de l’Institut Cardijn, Cesep – Centre socialiste d’éducation permanente – et Ciep –Centre d’information et d’éducation populaire du Mouvement ouvrier chrétien –). D’autre part, un cahier électronique sur le site www.labiso.be. Ce dernierintroduit la formule papier en reprenant quelques éléments de manière synthétique. Il pose le cadre en présentant les opérateurs de formationconcernés et leurs pratiques de supervision ; en évoquant les pistes de travail futur.

Abonnés

Professionnels de l’enfance et de l’aide aux toxicomanes, des projets en commun ?

Le 9 décembre, l’asbl Trempoline1 organisait à Gilly une journée d’études sur le thème : « La personne toxicomane et ses enfants :agir au cœur de la relation ». Trempoline est cette communauté thérapeutique pour personnes toxicomanes, située à Châtelet, au sein de laquelles’est développé Kangourou, un service qui vient en aide aux mamans toxicomanes accompagnées de leurs enfants. L’invitation à échanger les points de vue,à croiser les regards des secteurs liés à l’enfance et à l’aide aux toxicomanes marquait les cinq ans d’existence du projet Kangourou. Les débatsdépasseront largement le cadre de la prise en charge des usagers de drogues, s’avançant sur un terrain plus large de discussions autour de la collaboration entre intervenants, descompétences parentales, etc. Le compte-rendu de la journée fait, aujourd’hui, l’objet d’une publication sous la forme d’un cahier électronique dans lacollection Labiso (Laboratoire des innovations sociales)2.

Abonnés

Un atelier d’arts plastiques et d’écriture parie sur le « tous capables »

« Les Ateliers de la banane »1 donnent à voir le cheminement d’un groupe d’adultes durant cinq ans, sept ans pour les plus anciens, inscrits à unatelier hybride d’écriture et d’arts plastiques. L’aboutissement du projet aura été l’édition d’une collection d’écritsillustrés. Un terme pas tout à fait final puisqu’aujourd’hui les livres se présentent au travers d’une exposition2, que le processus s’expose autravers d’un film documentaire3. Et l’avenir est ouvert…

Abonnés

Un atelier d'arts plastiques et d'écriture parie sur le « tous capables »

« Les Ateliers de la banane »1 donnent à voir le cheminement d’un groupe d’adultes durant cinq ans, sept ans pour les plus anciens, inscrits à unatelier hybride d’écriture et d’arts plastiques. L’aboutissement du projet aura été l’édition d’une collection d’écritsillustrés. Un terme pas tout à fait final puisqu’aujourd’hui les livres se présentent au travers d’une exposition2, que le processus s’expose autravers d’un film documentaire3. Et l’avenir est ouvert…

Abonnés

Quelques réponses pour contrer la violence sexuelle entre jeunes

Début mars, la France fut le théâtre de plusieurs marches répondant à l’appel de femmes des banlieues, sous le cri ” ni putes, ni soumises “1. Parmiles éléments moteurs de la mobilisation: le constat de la difficulté d’être fille dans certains quartiers aujourd’hui. Par ailleurs, le ministre françaisdélégué à l’Ensei-gnement scolaire, Xavier Darcos, constatait l’augmentation du nombre de “cas d’actes graves de violences sexuelles” dans les établissementsscolaires français.

Abonnés

Secret professionnel : comment l’utiliser et pourquoi ?

Le secret professionnel est un outil de travail important pour les professionnels du social. Son utilisation les renvoie directement à leurs missions. C’est sans doute pourquoi il atoujours été problématique. Deux publications récentes le remettent à l’ordre du jour en partant de son cadre juridique, insistant chacune à leurmanière sur le fait que si le secret renvoie chacun à des arbitrages à caractère déontologique ou moral, il est aussi encadré par le droit.

Abonnés

Recommandations de Child Focus pour l’accueil des mineurs étrangers non accompagnés

Child Focus1 vient de présenter une étude consacrée au « profil » et au « trajet » des demandeurs d’asile mineurs d’âgenon accompagnés en Belgique. Ces jeunes étrangers répondant à la douce et obscure abréviation de Damana, un sous-groupe des Mena. Les mineurs étrangers nonaccompagnés peuvent, en effet, être aussi illégaux ou victimes de la traite des êtres humains. Si les données statistiques sont partielles, et en partie incertaines,l’ampleur de la présence de Mena en Belgique semble, au vu des chiffres disponibles, déjà conséquente. 2770 Mena, par exemple, ont été signalésau service de Tutelles2 entre le 1er mai 2004 et le 1er mai 2005, dont 615 ont disparu. Child Focus porte une attention particulière à ces disparitions.En sus de quoi, ce sont les parcours de 683 mineurs qui ont fait l’objet de l’analyse du Centre pour enfants disparus et sexuellement exploités et donné lieu à desrecommandations. La demande émanait du ministre de l’Intégration sociale, Christian Dupont (PS)3 qui prépare une loi sur l’accueil et de l’Agencefédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil)4.

Abonnés

Recommandations de Child Focus pour l'accueil des mineurs étrangers non accompagnés

Child Focus1 vient de présenter une étude consacrée au « profil » et au « trajet » des demandeurs d’asile mineurs d’âgenon accompagnés en Belgique. Ces jeunes étrangers répondant à la douce et obscure abréviation de Damana, un sous-groupe des Mena. Les mineurs étrangers nonaccompagnés peuvent, en effet, être aussi illégaux ou victimes de la traite des êtres humains. Si les données statistiques sont partielles, et en partie incertaines,l’ampleur de la présence de Mena en Belgique semble, au vu des chiffres disponibles, déjà conséquente. 2770 Mena, par exemple, ont été signalésau service de Tutelles2 entre le 1er mai 2004 et le 1er mai 2005, dont 615 ont disparu. Child Focus porte une attention particulière à ces disparitions.En sus de quoi, ce sont les parcours de 683 mineurs qui ont fait l’objet de l’analyse du Centre pour enfants disparus et sexuellement exploités et donné lieu à desrecommandations. La demande émanait du ministre de l’Intégration sociale, Christian Dupont (PS)3 qui prépare une loi sur l’accueil et de l’Agencefédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil)4.

Abonnés

Pascale Jamoulle : une ethnographe au service de l’aide sociale

Pascale Jamoulle1 pratique l’ethnographie. Elle collecte des morceaux de récits, accompagne la mise en mots de réalités de vie. Son dernier ouvrage : Ladébrouille des familles. Récits de vies traversées par les drogues et les conduites à risques2, est le résultat d’un travail d’immersiondans deux quartiers populaires périurbains du Hainaut. Il s’est construit autour d’observations, d’entretiens, de récits biographiques… « Tranches de vie,anecdotes, graffitis et tags, extraits de récits, entretiens informels […] sont autant de petites lucarnes sur les dynamiques familiales, les codes de conduite et les systèmes devaleurs en vigueur dans les “socialités” locales. »

Abonnés

Rudy Demotte sur l’éducation permanente : « éviter le repas cannibal »

L’avant-projet de décret Éducation permanente est passé au gouvernement du 13 février. Les discussions autour de ce dernier ont suscité pas mal de remous dans lesecteur et aux alentours. Les points problématiques seront traités dans le cadre des arrêtés d’application. Rudy Demotte (PS) est l’auteur de cet avant-projet.1Il répond aux questions d’Alter Échos.

Abonnés

Professionnalisation dans le secteur non marchand

L’évolution de l’emploi dans le secteur non marchand est le thème d’un séminaire organisé par le Centre de sociologie du travail, de l’emploi et de laformation de l’ULB1. Plusieurs rencontres sont prévues. La première a eu lieu ce mercredi 11 juin et les questions abordées lors de cette scéanceserviront de terreau pour la suite programmée après les mois d’été. L’intitulé de cette première rencontre, « la professionnalisation :histoire d’effets pervers et nouvelles opportunités », a amené les invités chargés de dresser le cadre du débat, à s’exprimer surl’évolution dans le temps des « engagements » dans la vie associative.

Abonnés