Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Recommandations de Child Focus pour l’accueil des mineurs étrangers non accompagnés

Child Focus1 vient de présenter une étude consacrée au « profil » et au « trajet » des demandeurs d’asile mineurs d’âgenon accompagnés en Belgique. Ces jeunes étrangers répondant à la douce et obscure abréviation de Damana, un sous-groupe des Mena. Les mineurs étrangers nonaccompagnés peuvent, en effet, être aussi illégaux ou victimes de la traite des êtres humains. Si les données statistiques sont partielles, et en partie incertaines,l’ampleur de la présence de Mena en Belgique semble, au vu des chiffres disponibles, déjà conséquente. 2770 Mena, par exemple, ont été signalésau service de Tutelles2 entre le 1er mai 2004 et le 1er mai 2005, dont 615 ont disparu. Child Focus porte une attention particulière à ces disparitions.En sus de quoi, ce sont les parcours de 683 mineurs qui ont fait l’objet de l’analyse du Centre pour enfants disparus et sexuellement exploités et donné lieu à desrecommandations. La demande émanait du ministre de l’Intégration sociale, Christian Dupont (PS)3 qui prépare une loi sur l’accueil et de l’Agencefédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil)4.

29-07-2005 Alter Échos n° 191

Child Focus1 vient de présenter une étude consacrée au « profil » et au « trajet » des demandeurs d’asile mineurs d’âgenon accompagnés en Belgique. Ces jeunes étrangers répondant à la douce et obscure abréviation de Damana, un sous-groupe des Mena. Les mineurs étrangers nonaccompagnés peuvent, en effet, être aussi illégaux ou victimes de la traite des êtres humains. Si les données statistiques sont partielles, et en partie incertaines,l’ampleur de la présence de Mena en Belgique semble, au vu des chiffres disponibles, déjà conséquente. 2770 Mena, par exemple, ont été signalésau service de Tutelles2 entre le 1er mai 2004 et le 1er mai 2005, dont 615 ont disparu. Child Focus porte une attention particulière à ces disparitions.En sus de quoi, ce sont les parcours de 683 mineurs qui ont fait l’objet de l’analyse du Centre pour enfants disparus et sexuellement exploités et donné lieu à desrecommandations. La demande émanait du ministre de l’Intégration sociale, Christian Dupont (PS)3 qui prépare une loi sur l’accueil et de l’Agencefédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedas...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)