Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social

Le social, c’est dans la tête

Rien de plus singulier, rien de plus intime que la souffrance psychologique. Pourtant, le contexte social dans lequel elle s’arrime n’est jamais indifférent. Tel est le point de départ des pratiques communautaires en santé mentale dont le SSM bruxellois Le Méridien est l’un des plus actifs représentants.

Rien de plus singulier, rien de plus intime que la souffrance psychologique. Pourtant, le contexte social dans lequel elle s’arrime n’est jamais indifférent. Tel est le point de départ des pratiques communautaires en santé mentale dont le SSM bruxellois Le Méridien est l’un des plus actifs représentants.
En cette matinée de rentrée, c’est le temps de la «pause-café» à Saint-Josse. Autour d’une table garnie de croissants et de douceurs orientales, Nathalie Thomas, psychologue au SSM (Service de santé mentale) Le Méridien, et trois de ses collègues se réunissent avec une petite dizaine de femmes du quartier. L’objet du jour: que chacune fasse part des thèmes qu’elle aimerait aborder ou des activités à mener au cours de l’année qui s’annonce. «J’aimerais qu’on fasse venir des femmes modernes pour qu’elles nous racontent comment elles vivent… Parce que moi je ne suis pas une femme moderne, alors je suis curieuse», lance en riant une participante. «Toi, tu n’es pas moderne? Qui est moderne; qui ne l’est pas: c’est une grande question!», tempère Nathalie Thomas. Quelques manœuvres dialectiques plus tard, le groupe qui accueille une majorité de femmes d’origine marocaine ou tunisienne, sans emploi, à la retraite ou en formation, s’entend sur la nécessité d’être le plus ouvert possible, pourquoi pas en accueillant des hommes – l’idée revient régulièrement. «Moi j’aimerais savoir ce qu’...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Rien de plus singulier, rien de plus intime que la souffrance psychologique. Pourtant, le contexte social dans lequel elle s’arrime n’est jamais indifférent. Tel est le point de départ des pratiques communautaires en santé mentale dont le SSM bruxellois Le Méridien est l’un des plus actifs représentants.
En cette matinée de rentrée, c’est le temps de la «pause-café» à Saint-Josse. Autour d’une table garnie de croissants et de douceurs orientales, Nathalie Thomas, psychologue au SSM (Service de santé mentale) Le Méridien, et trois de ses collègues se réunissent avec une petite dizaine de femmes du quartier. L’objet du jour: que chacune fasse part des thèmes qu’elle aimerait aborder ou des activités à mener au cours de l’année qui s’annonce. «J’aimerais qu’on fasse venir des femmes modernes pour qu’elles nous racontent comment elles vivent… Parce que moi je ne suis pas une femme moderne, alors je suis curieuse», lance en riant une participante. «Toi, tu n’es pas moderne? Qui est moderne; qui ne l’est pas: c’est une grande question!», tempère Nathalie Thomas. Quelques manœuvres dialectiques plus tard, le groupe qui accueille une majorité de femmes d’origine marocaine ou tunisienne, sans emploi, à la retraite ou en formation, s’entend sur la nécessité d’être le plus ouvert possible, pourquoi pas en accueillant des hommes – l’idée revient régulièrement. «Moi j’aimerais savoir ce qu’...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julie Luong

Julie Luong

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)