Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Environnement
À l’heure où l’entreprise et les pouvoirs publics souhaitent favoriser le renouveau fluvial, les bateliers manquent de plus en plus à l’appel.

L’Escaut : mutations au fil de l’eau

Alter Échos n° 432 26 octobre 2016 Julie Luong

Les voies d’eau comme alternative aux autoroutes? Pouvoirs publics et entreprises y croient. Mais la réalité de la batellerie, soumise à d’importantes mutations, est tout sauf un long fleuve tranquille.

Dans les cartons depuis longtemps, le projet de canal Seine-Nord Europe devrait permettre de relier la Seine à l’Escaut, fleuve d’environ 355 km de long, qui prend sa source à Gouy près de Saint-Quentin, traverse la France sur 90 km avant d’atteindre la Belgique, puis de se jeter dans la mer du Nord aux Pays-Bas. Reporté à plusieurs reprises, le creusement de cette nouvelle liaison fluviale ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Consultez nos offres d’abonnement &  profitez de notre offre de rentrée à tarif avantageux. La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Produire une information de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous…

Les voies d’eau comme alternative aux autoroutes? Pouvoirs publics et entreprises y croient. Mais la réalité de la batellerie, soumise à d’importantes mutations, est tout sauf un long fleuve tranquille.

Dans les cartons depuis longtemps, le projet de canal Seine-Nord Europe devrait permettre de relier la Seine à l’Escaut, fleuve d’environ 355 km de long, qui prend sa source à Gouy près de Saint-Quentin, traverse la France sur 90 km avant d’atteindre la Belgique, puis de se jeter dans la mer du Nord aux Pays-Bas. Reporté à plusieurs reprises, le creusement de cette nouvelle liaison fluviale ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Consultez nos offres d’abonnement &  profitez de notre offre de rentrée à tarif avantageux. La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Produire une information de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous…

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous à nos revues !

A la Une